Partager :

Par Marion Mourrin, votre naturopathe BiloBia Paris

La détox d’automne, comment profiter d’un changement de saison pour éliminer les toxines, draîner et stimuler. Marion, naturopathe BiloBia, vous en dit plus

La détox d’automne, ou comment profiter d’un changement de saison pour éliminer les toxines, draîner et stimuler

Les changements de saison de manière générale sont des périodes intéressantes pour éliminer les toxines. L’automne est la saison où l’énergie de la nature a tendance à décliner et retourne à la Terre, vers les racines. C’est un temps de transition nécessaire pour s’adapter aux changements qui nous entourent, et pendant lequel nous devons davantage lâcher-prise pour bien préparer l’arrivée de l’hiver. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez sans complexe prendre plus de temps pour vous, pour vous reposer et vous occuper de votre intérieur !

Première étape : supprimer les surcharges

Ca semble évident, mais mieux vaut le préciser ! Dans une detox, il faut limiter la consommation des aliments dits de tolérance que sont les viandes, les céréales, les légumineuses et les pommes de terre. Les viandes, particulièrement les viandes rouges, sont trop riches en substances acidifiantes pour l’organisme, et elles vont générer des déchets difficiles à gérer par les reins. A terme, elles affaiblissent l’organisme. Donc exit la viande, que vous pouvez remplacer par les oeufs (pas plus de 2/ jours), les poissons, ou les algues, qui sont très intéressantes pour leur richesse en vitamines et minéraux.
Les céréales, légumineuses et pommes de terre demandent un temps de digestion et d’élimination assez long, ce qui demande aussi de l’énergie au corps.
Outre l’alimentation, certains produits viennent polluer l’organisme, on limitera également la consommation de thé, café, chocolat, soda, car ce sont des aliments qui sur le plan nutritionnel n’apportent rien d’intéressant et qui vont exciter l’organisme inutilement. Le tabac est lui aussi à proscrire.
Pour ceux qui ont assez de vitalité, on pourra envisager le jeûne, comment jeûner ? Vous pourrez également vous orienter vers des monodiètes : le principe est de ne consommer qu’un seul aliment par jour, à volonté, pour faciliter la digestion et réduire l’énergie qu’elle demande au corps. En cette période, les monodiètes de pommes ou de raisin sont très intéressantes. Le choix de l’aliment dépend de chacun, mais les fruits demeurent de bonnes sources pour les monodiètes.

Deuxième étape : draîner et stimuler

En médecine chinoise, l’automne est la saison où les poumons et les intestins sont au plus fort de leur activité, ce qui signifie que c’est le moment opportun pour les faire travailler et les nettoyer. La detox aura plus d’effets, ira plus en profondeur, et par la suite les organes seront plus à même de mener à bien leur fonction d’oxygénation pour les poumons et d’assimilation pour les intestins. C’est la deuxième étape, pouvoir renforcer et stimuler l’immunité. Agir sur les forces d’auto guérison de votre organisme, vos défenses naturelles.
Du côté des poumons, la première des choses est de bien respirer ! Apprenez notamment à respirer par le ventre, la respiration abdominale. Ce type de respiration permet outre une meilleure oxygénation, de calmer le système nerveux en cas de stress et de mieux se concentrer. Facile, vous pouvez faire l’exercice peu importe le moment ou le lieu où vous vous trouvez. Alors autant ne pas s’en priver !
L’exercice physique est le meilleur moyen pour décrasser les poumons. Il augmente notre capacité respiratoire en éliminant les substances toxiques qui s’incrustent peu à peu dans nos alvéoles pulmonaires. L’idéal étant de pratiquer l’exercice physique dans un environnement atmosphérique sain. Si ce n’est pas le cas, les alvéoles ouvertes au maximum capteront plus de substances toxiques qu’elles n’en rejetteront. Si vous pratiquez une activité sportive à la maison, diffusez des huiles essentielles un peu avant et pendant votre exercice, vos poumons vous remercieront !
Les huiles essentielles d’eucalyptus radiata, de ravintsara et de pin sylvestre dégagent agréablement les bronches, renforcent le système immunitaire et ont une action antiseptique. Vous pouvez les associer entre elles pour plus d’efficacité et les utiliser pour différents usages :
– pour des massages de la poitrine, à raison de 10 à 15 % d’huiles essentielles à mélanger dans de l’huile végétale,
– en inhalation : 2 gouttes pour un bol d’eau bouillante,
– en diffusion, ces huiles assainiront l’air de votre intérieur.
Certains aliments vont aussi avoir une action detox sur la sphère ORL : c’est le cas de l’ail et de l’oignon qui éliminent les congestions dans les poumons. Le gingembre ouvre les bronches et favorise l’expulsion des mucosités, en plus de renforcer la vitalité et de renforcer le système immunitaire. Enfin, les aliments de la famille des choux : brocolis, choux, choux-fleurs, sont riches en soufre et aident à diminuer l’inflammation dans les poumons.
Le Bol d’air Jacquier peut être une solution intéressante pour les personnes fragiles au niveau des bronches : c’est un système qui permet de respirer de l’essence de résine de pin, qui permet une meilleure ouverture des alvéoles pulmonaires et donc une meilleure oxygénation.
Au niveau des intestins, la consommation quotidienne de fibres est essentielle pour garder une flore saine. Prévoyez toujours une crudité pour commencer le repas, afin de favoriser les sécrétions enzymatiques. Si vous êtes sujet aux ballonnements, par contre, privilégiez les légumes cuits.
Gardez à l’esprit qu’idéalement, l’apport en fruits et légumes doit approcher les 75%.
L’aubergine, le brocoli, la courgette, le poireau, les haricots verts et les carottes, sont, entre autres, très riches en fibres. Du côté des fruits, la pomme, la poire, la prune, le pruneau, et le kaki sont intéressants pour les mêmes raisons. Consommez les fruits à distance des repas : 30 minutes avant ou 3 heures après.
Pour nettoyer les intestins, l’action primordiale est d’équilibrer sa flore intestinale. Trop souvent malmenée par le mode de vie moderne et une alimentation inadaptée, des déséquilibres apparaissent au niveau des intestins et peuvent vite se propager dans les autres parties du corps. Etant donné que les intestins ont de très nombreuses terminaisons nerveuses, il régule indirectement de nombreuses fonctions. Ils sont d’ailleurs considérés comme notre deuxième cerveau. Ils constituent aussi une pièce maîtresse dans le système immunitaire, ce qui explique que des dérèglements de la flore peuvent entraîner des réactions allergiques ou inflammatoires.
Pour cela, la prise de probiotiques est indispensable en traitement de terrain. Choisissez-les bien dosés : au moins 7 milliards de colonies, et avec 4 ferments lactiques différents.
Le curcuma, excellent anti-inflammatoire et anti-oxydant, est intéressant à associer avec les probiotiques car il a aide à résorber les troubles digestifs. Son effet est augmenté considérablement en l’associant avec le poivre qui améliore sensiblement la disponibilité des composants alimentaires et qui augmenterait par 1000 le pouvoir d’absorption de la curcumine.
Pour une action de nettoyage plus immédiate, les mucilages sont intéressants et ne vont pas agresser les muqueuses de l’intestin : parmi eux notons le psyllium dont la richesse en fibres permet de restaurer le fonctionnement normal du colon et d’accélérer le transit, et le lin, riche en fibres et en pectines et qui se révèle efficace dans les cas de constipation chronique.
L’aloé vera sous forme de gel à ingérer a des propriétés laxatives : il permet d’activer les contractions du colon, facilitant le transit intestinal, assainit la flore intestinale et aide à l’élimination des toxines. Un must en la matière !

Les plantes que sont la bourdaine, la mauve et la guimauve régulent le transit en augmentant l’hydratation du bol intestinal, stimulent la motricité des intestins et vont calmer les inflammations gastriques et intestinales. Vous pouvez les prendre en gélules, en teinture mère ou en tisanes.

Le vinaigre de cidre, utilisé dans son état pur, est un bactéricide doux (il agit par répulsion) qui  favorise le développement de la flore intestinale et régule le transit.
Le jus de citron avec de l’eau chaude est très efficace pour stimuler votre système digestif dès le matin en détoxiquant et stimulant votre foie.
Comme pour les poumons, l’activité physique est indispensable et permet l’accélération du transit intestinal et la diminution du temps d’exposition à des produits nocifs pour l’organisme. N’oubliez pas que le mouvement c’est la vie !
La détox d’automne repose donc sur un équilibre entre une hygiène de vie et une complémentation naturelle, avec avant tout des pistes hygiénistes que vous pouvez facilement mettre en place. La naturopathie, votre bonheur intérieur.

Marion, votre naturopathe BiloBia Paris est l’auteur de cet article