Partager :

Par Marion Mourrin

Entre l’eau du robinet, les eaux de source, les eaux minérales et les eaux gazeuses, un large choix s’offre à nous. Oui, mais toutes se valent pas… Zoom sur les critères pour bien choisir son eau.

Choisir et boire une bonne eau : pourquoi est-ce si important?

L’eau est le constituant majeur de notre corps : à la naissance nous en sommes constitués à 90% et en vieillissant, ce taux s’amoindrit à 60%. Un homme de 70 kg, par exemple, a 42 litres d’eau dans son corps ! L’eau dans le corps est le vecteur de l’énergie vitale, c’est elle qui permet les échanges entre les cellules, elle est la matrice du sang et de la lymphe, et elle est tout simplement essentielle à la vie. Si l’on apporte une eau contenant des polluants, ceux-ci vont s’accumuler dans le corps et peuvent avoir des conséquences délétères.

Les résidus à sec

Le premier élément à prendre compte dans le choix d’une bouteille d’eau, c’est la quantité de résidus à sec : elle nous indique la quantité de minéraux restants une fois que toute l’eau a été évaporée. Et contrairement à ce qu’on l’on peut penser, une bonne eau est peu minéralisée : le résidu à sec doit être inférieur à 100 mg/litre. Pourquoi ? Car les minéraux contenus dans l’eau sont intéressants mais pas de manière constante, cela surcharge les reins au quotidien et empêche le drainage des émonctoires et l‘élimination des toxines. Qui plus est lorsque les minéraux ne sont pas chélatés, c’est à dire non associés à des acides aminés ou des protides, ce qui ne leur permet pas d’être assimilés dans l’intestin grêle. Et c’est comme ça que plus de la moitié des minéraux partent dans les toilettes… Donc de manière générale, l’eau minérale doit être peu consommée. Les cures d’hydroxydase ou d’eau de mer – quinton – permettent de faire le plein de minéraux pour les personnes carencées. En revanche l’eau de source contient nettement moins de minéraux, et peut convenir pour une utilisation quotidienne.

Le PH

Le PH est le deuxième élément à considérer : idéalement il doit être légèrement acide, c’est à dire inférieur à 7. Car notre estomac est très acide (son PH est de 2), et si l’on boit une eau alcaline (ph >7), cela peut produire un déséquilibre entre les sécrétions de l’estomac et les sécrétions du pancréas et des intestins, ce qui entraîne des modifications de la flore qui sera plus facilement putrescible… On s’en passe allègrement, merci !

Quelles marques ?

Les marques qui proposent des eaux plates avec ces critères se trouvent généralement en magasin bio et on les trouve parfois en supermarché classique. On recense la Mont-Roucous avec 25 mg/l de résidu à sec et un PH de 5,85, la Rosée de la Reine avec un résidu à sec de 18 mg/l et un PH de 6,12, et la Montcalm avec un résidu à sec de 32 mg/l et un PH de 6,8. Dans tous les cas, il est recommandé d’alterner plusieurs eaux. Les eaux peu minéralisées sont idéales pour les bébés et enfants en bas-âge.

Les eaux gazeuses peuvent être consommées de temps en temps mais ne doivent pas constituer l’apport majeur d’eau pour le corps. Elles sont globalement plus chargées en minéraux que les eaux plates minérales. Elles sont surtout à éviter chez les nourrissons et les personnes ayant des problèmes rénaux.

Eaux mineraliseesEaux mineralisees b

source : guerir.org

La cristallisation de l’eau

Le professeur Emoto a fait toute une série de tests sur la cristallisation de l’eau et s’est rendu compte que plus une eau est pure, plus elle est à même de former des cristaux géométriques et détaillés. Dans ses études, il a constaté que l’eau du robinet ne forme quasiment jamais de cristaux, et que l’eau de source en forme presque toujours. Par ailleurs, il a étudié l’effet des mots sur l’eau : il a pris différents contenants sur lesquels il a mis une intention particulière : les sentiments les plus nobles d’amour, de bienveillance donnaient les plus beaux cristaux tandis que pour des affirmations négatives, les cristaux sont difformes, brouillons.

Messages de l'eau

Les carafes filtrantes

On peut bien sûr filtrer l’eau pour la purifier, d’ailleurs une eau micro-filtrée est plus intéressante au niveau de la santé qu’une eau embouteillée, le plastique n’étant pas la meilleure matière pour la conservation.

Mais là encore on trouve tout et n’importe quoi sur le marché… Les filtres Britta par exemple filtrent le chlore et le calcaire. Par contre, les nitrates, les métaux lourds – notamment l’aluminium et le plomb -, les résidus de pesticides, les traces éventuelles de médicament ne disparaissent pas avec ce type de filtre. Et ce sont précisément ces éléments qui sont nocifs pour la santé.

Le charbon actif

La filtration au charbon actif permet de retenir 99% des polluants dont les métaux lourds, les pesticides, les résidus médicamenteux, le chlore et les nitrates. Au Japon, le charbon blanc ou Bichotan est utilisé pour filtrer l’eau depuis le 7e siècle. Il suffit de placer un bâtonnet dans une carafe ou une bouteille et de laisser agir de quelques minutes à quelques heures. Le plus simple est de mettre le charbon la veille au soir dans une bouteille pour la consommation du lendemain, et de prévoir plusieurs bouteilles d’avance pour éviter d’être à cours. Chaque bâtonnet a une durée de vie de 3 mois. Quant au prix il est très modeste : on trouve des bâtonnets à 5 euros, et le prix est dégressif si vous en achetez par packs. Préférez les bouteilles en verre pour filtrer l’eau avec du charbon : il n’y a pas de migrations de substances chimiques du contenant vers son contenu, contrairement au plastique.

L’osmose inverse

L’osmose inverse utilise la pression pour faire passer l’eau à travers une membrane très fine, qui retient la quasi-totalité des minéraux, des produits chimiques et des métaux lourds : à la sortie, vous avez une eau pratiquement pure. C’est le système qui est utilisé par la NASA pour les sorties dans l’espace. En moyenne un tel équipement revient entre 500 à 1200 euros. Avec ce système, il est généralement proposé  un matériel de dynamisation de l’eau car après l’osmose inverse, l’eau n’a plus son énergie initiale et ne ressource plus l’organisme de la même façon. La dynamisation permet d’apporter à l’eau l’information de la vie.

Différents modèles existent : des dispositifs pour un robinet, des installations d’appoint, d’autres pour toute la surface de votre habitation : y compris les douches et baignoires ! Si vous êtes sujets aux problèmes de peau, vous verrez nettement la différence !

Certes le matériel a un coût non négligeable, mais c’est un investissement que vous rentabiliserez vite : plus besoin d’acheter de bouteilles d’eau, votre eau sera bien meilleure, vos canalisations ne seront plus entartrées et surtout vous sentirez l’effet sur votre corps et sur votre santé !

Sur ce, trinquons à la santé avec une eau pure !

Marion Mourrin est l’auteur de cet article

Naturopathe Paris Marion Mourrin