Partager :

Par Stéphanie Grosieux, naturopathe BiloBia Montpellier

Qu’est-ce que c’est ? Comment agit notre corps ?
Quelles causes et solutions dans notre hygiène de vie ?

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Attention, les conseils qui vont suivre ne vous dispensent pas d’un avis médical, ni de la poursuite de votre traitement.

Crise d’angoisse, les approches naturelles pour la traiter

Qu’est-ce que la crise d’angoisse ?

La crise d’angoisse, également appelée attaque de panique, a, comme son nom le suggère, un caractère aigu et apparait brutalement. Elle peut provoquer différentes manifestations physiques, jugées désagréables par le sujet, telles qu’une accélération du rythme cardiaque, une sensation d’oppression thoracique, des tremblements, la vision peut devenir floue ; mais également une peur intense et inexplicable de mourir, ou bien de devenir fou.

C’est une sur-adaptation au stress (réel ou non) par l’organisme, qui cherche constamment à garder son équilibre ou homéostasie.

La crise d’angoisse n’est pas grave en tant que telle, elle est cependant parfois invalidante lorsqu’elle se répète et devient chronique. Le sujet développe une peur d’avoir peur et c’est le début du cercle vicieux.

Les sujets jeunes et les femmes sont les plus touchées par les attaques de panique.

Cependant, les solutions existent ! Outre les traitements médicamenteux délivrés par votre médecin et une psychothérapie au besoin, les approches naturelles peuvent vous être d’une grande aide.

Quelles solutions pour traiter la crise d’angoisse ?

La naturopathie ne cherchera pas à « traiter » les symptômes, mais à trouver la cause de vos crises d’angoisse en rééquilibrant votre hygiène de vie par différentes méthodes naturelles.  Les causes sont diverses et dépendent de l’histoire personnelle de l’individu, de ses antécédents familiaux etc…

Avant toute chose, il est important de comprendre ce qu’il se passe lorsque votre corps « déclenche » une crise d’angoisse.

Le système nerveux, élément de l’attaque de panique

Votre organisme est dirigé, entre autres, par un système nerveux dit « autonome », régulant vos diverses fonctions physiologiques (rythme cardiaque, respiration, digestion etc…). Ce système nerveux est divisé en deux branches : le parasympathique (qui intervient notamment au repos), et l’orthosympathique (qui intervient à l’inverse lorsque vous êtes actif, stressé etc…). C’est ce dernier qui est sur-stimulé lors d’une crise d’angoisse : votre cœur bat plus vite, vous transpirez, votre souffle est plus court, un afflux de sang au niveau des organes vitaux vous donne la sensation que vos jambes ne vous portent plus, etc…

Lorsque les suspicions de maladies physiques ou psychologiques sont écartées, on peut alors rechercher les causes et solutions dans notre hygiène de vie.

L’alimentation

On y pense rarement, mais l’alimentation peut jouer un rôle dans le déclenchement d’une crise d’angoisse. Une personne sujette à ces troubles interprète exagérément les différents signaux que son corps lui envoie. Dès lors que son cœur bat un peu plus vite, elle aura peur qu’il ne s’emballe et qu’elle fasse une crise cardiaque. Si elle a mal au ventre, cela peut également déclencher une angoisse. De plus, il est maintenant reconnu que nous avons un deuxième système nerveux à l’intérieur des intestins, le système nerveux entérique.

Vous comprenez alors qu’il est primordial de veiller à avoir une bonne hygiène intestinale, et par conséquent, une alimentation adaptée :

  • Supprimez de votre alimentation les additifs, conservateurs, colorants.
  • Recherchez les éventuelles intolérances alimentaires.
  • Attention aux excitants (agissant directement sur l’orthosympathique) : café, thé, cacao, maté, guarana, coca, alcool, tabac. Le sucre blanc provoque le même effet sur l’organisme.
  • Privilégiez les aliments riches en vitamines, minéraux, oligo-éléments, pour le bon fonctionnement de votre corps et pour éviter toutes carences (notamment en magnésium): légumes et fruits frais et de saison biologiques ; céréales complètes et légumineuses riches en vitamines B (importantes pour le système nerveux) ; oléagineux, huiles végétales de première pression à froid biologiques et poissons gras riches en oméga 3 (importants également pour le système nerveux).
  • Buvez suffisamment d’eau. Un organisme déshydraté est un organisme stressé…

Les causes et solutions psycho-émotionnelles

Si un évènement en particulier a déclenché le début de votre crise d’angoisse, il peut être intéressant de consulter un psychothérapeute.

D’autres techniques peuvent également vous aider, seules ou en complément, notamment la sophrologie. Celle-ci vous aidera à trouver les ressources en vous pour gérer chaque situation de stress pouvant se présenter dans votre vie. Elle développera toutes vos capacités positives et améliorera au final toute votre vie.

La sophrologie vous permettra d’être à l’écoute de votre corps et de ses manifestations, sans y porter de jugement, qu’il soit négatif ou positif ; d’apprendre à respirer pour évacuer toute sensation de stress dans votre corps et votre esprit ; de diminuer vos ruminations et de vivre l’instant présent ; de vous projeter positivement dans votre futur ; de renforcer votre confiance en vous et en votre organisme ; de prendre du recul face aux situations et personnes générant du stress ; de savoir vous affirmer et dire non…

Comme vous le constatez, les bienfaits de la sophrologie sont nombreux.

Vous pouvez également vous aider de compléments alimentaires naturels tels que les Fleurs de Bach, qui agissent directement sur les états émotionnels. Il existe notamment un complexe spécialement conçu pour les angoisses : Rescue. Quelques gouttes sur la langue toutes les 15 minutes au début d’une crise et jusqu’à disparition des manifestations pourront vous aider à retrouver votre calme. Ce complexe de Fleurs de Bach va traiter le symptôme sur le moment, il est cependant important de traiter la cause pour que ces crises diminuent et ne se renouvellent pas. Tout complément alimentaire n’est en effet là qu’en support, comme un pansement atténuant le symptôme sur le moment. Il est toutefois nécessaire de traiter la plaie, la cause du symptôme, pour s’en libérer émotionnellement afin que ce symptôme ne revienne pas.

Les infusions de plantes relaxantes et sédatives peuvent également être utiles : lavande, valériane, tilleul, camomille, passiflore, aubépine, mélisse… La rhodiola est une plante adaptogène, elle permet à l’organisme de s’adapter au stress.

Ne négligez pas votre sommeil ! Celui-ci participe en grande partie à votre équilibre psycho-émotionnel.

Enfin, pour ses nombreux bienfaits, adonnez-vous régulièrement à une activité physique qui vous fait du bien, vous apporte du plaisir. Dans le cas présent, elle vous permettra surtout d’augmenter votre rythme cardiaque, votre rythme respiratoire etc…, en y associant des sensations « positives », « agréables ». Progressivement, votre esprit interprétera différemment ces manifestations physiologiques et n’angoissera plus à leur déclenchement.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Stéphanie, naturopathe BiloBia Montpellier, est l’auteur de cet article

Stéphanie Grosieux, naturopathe BiloBia à Montpellier