Partager :

Par Stéphanie Grosieux

Première partie : la prévention par la naturopathie,
la complémentation pour les troubles digestifs et infections ORL

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Ma boite à pharmacie naturelle

L’approche préventive par la naturopathie

Le naturopathe est un « éducateur de santé », il ne traite pas de façon symptomatique, mais agit en amont de la manifestation des troubles de santé, c’est-à-dire de manière préventive. Il va donc permettre à ses consultants de garder ou rétablir leur santé, leur bien-être, par un rééquilibrage global de leur hygiène de vie, à l’aide de différentes techniques, agissant sur les plans physique et psycho-émotionnel.

Malheureusement, les personnes se souciant de leur santé avant de la « perdre » sont encore peu nombreuses. Nous ne mettons bien souvent en place des règles d’hygiène de vie saines que lorsque nous n’avons plus vraiment le choix, car notre corps nous y pousse par la manifestation de différents troubles. Le recours aux médicaments est de fait assez fréquent. Selon l’OCDE, la France est le troisième pays qui prescrit le plus de médicaments derrière la Grèce et la Roumanie.

Il est donc préférable d’agir de façon préventive plutôt que symptomatique (la médication agissant sur les symptômes), et il est important, lorsque les troubles se manifestent, d’aller rechercher et traiter la cause de ceux-ci. Sans cela, vos soucis de santé ne feront que s’atténuer de manière temporaire et réapparaîtront au moindre excès, surmenage, fatigue, perturbation émotionnelle… Pour ce, un naturopathe pourra vous aider.

Lorsque ces manifestations symptomatiques deviennent douloureuses, aigües, invalidantes, difficiles à vivre, la médication est d’une grande aide. Et si cette aide peut être naturelle et donc sans effets secondaires néfastes sur notre organisme, ce ne sera que mieux !

Remarque : gardez bien à l’esprit que si vous êtes sous traitement, la liste non exhaustive qui suit ne vient nullement se substituer à celui-ci. Elle peut cependant le compléter, en veillant aux interactions éventuelles.

La complémentation : les indispensables de ma boite à pharmacie naturelle

  • Pour les troubles digestifs

L’huile essentielle de basilic : Elle favorise la digestion et limite les ballonnements. Elle est antispasmodique, antidouleur (mais également antivirale, antifongique, antibactérienne, anti-inflammatoire rhumatismale et artérielle, antiseptique et sédative). Vous pouvez appliquer une goutte diluée dans 4 gouttes d’huile végétale en massage sur le ventre après chaque repas. (Interdite aux femmes enceintes et allaitantes, bébés et enfants de moins de 6 ans).

Le charbon végétal activé : Ses effets bénéfiques ne sont plus à prouver. Le charbon actif détient un fort pouvoir absorbant, notamment des poisons et toxines bactériennes dans l’intestin. Il absorbe donc également les gaz intestinaux et peut vous aider en cas de ballonnements. Mais il permet aussi d’apaiser les brûlures d’estomac et reflux gastriques. Préférez-le en poudre (à boire à la paille ou à mélanger par exemple dans une compote). (Attention, il inhibe l’action de nombreux médicaments et des contraceptifs oraux. À prendre donc plusieurs heures après l’absorption de votre traitement. Il peut constiper certaines personnes, veillez à bien boire.)

La gemmothérapie de figuier : La gemmothérapie utilise les bourgeons et jeunes pousses des plantes. Le bourgeon de figuier favorise la digestion et apaise le corps et l’esprit (le ventre est notre deuxième cerveau…). Il agit sur l’aérophagie, les hernies, ulcères, reflux gastriques, acidité stomacale, gastrite… À prendre en cure de 3 mois : 5 gouttes 3 fois par jour pures ou diluées dans de l’eau en dehors des repas pendant 3 semaines. Arrêt 1 semaine toutes les 3 semaines.

Et n’oubliez pas l’efficacité d’une bouillote chaude sur le foie en cas de nausées ! (en dehors de troubles hépatiques avérés, particulièrement l’hépatomégalie ou « gros foie »)

  • Pour les infections ORL

L’une des meilleures préventions (en termes de complémentation), reste la vitamine D. Elle intervient dans de nombreux processus et notamment sur l’immunité. Si vous vivez dans une zone du globe peu ensoleillée, il peut être utile de vous supplémenter à partir de l’automne. Prenez conseil auprès de votre naturopathe.

L’eau de mer en spray : Elle permet de décongestionner le nez de façon douce et sans danger. Elle nettoie et apaise les zones irritées, humidifie et décongestionne les fosses nasales. Riche en oligo-éléments et minéraux, elle régénère, nourrit et protège la muqueuse.

La gemmothérapie de cassis : Efficace, entre autres nombreux bienfaits, en cas d’allergie et inflammation. À prendre en cure de 3 mois : 5 gouttes 3 fois par jour pures ou diluées dans de l’eau en dehors des repas pendant 3 semaines. Arrêt 1 semaine toutes les 3 semaines. Elle redonne également de la vitalité en agissant sur les surrénales.

La propolis et le miel de manuka sont très efficaces contre les maux de gorge mais aussi plus globalement en agissant sur l’immunité.

L’huile essentielle de tea-tree : L’une des meilleures huiles essentielles anti-infectieuses. Elle est immunostimulante, antivirale et anti-infectieuse. En application cutanée : mélangez 2 gouttes dans de l’huile végétale et masser le thorax et le haut du dos matin et soir. En interne : 2 gouttes dans une cuillère de miel, un demi sucre ou un comprimé neutre, matin et soir. En inhalation : quelques gouttes sur un mouchoir, à respirer plusieurs fois par jour.  (Elle peut être utilisée chez la femme enceinte de plus de 5 mois et chez l’enfant de plus de 3 ans)

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Stéphanie Grosieux est l’auteur de cet article

Stéphanie Grosieux