Partager :

Par Stéphanie Grosieux

Deuxième partie : la complémentation pour les troubles émotionnels et cutanés,
les douleurs musculaires et articulaires, les maux de tête

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Ma boite à pharmacie naturelle (2/2)

Nous avons abordé dans le premier volet la prévention par la naturopathie et la complémentation pour les troubles digestifs et infections ORL.

Découvrez dans ce second volet de ma boite à pharmacie naturelle la complémentation pour les troubles émotionnels et cutanés, les douleurs musculaires et articulaires, les maux de tête.

La complémentation : les indispensables de ma boite à pharmacie naturelle

  • Pour les troubles émotionnels

L’huile essentielle de lavande : S’il y a une huile essentielle à avoir absolument dans sa boîte à pharmacie naturelle, c’est bien celle-ci ! Parmi ses nombreux bienfaits, son effet calmant et apaisant est en première ligne. Elle peut être utilisée pure sur la peau, ou diluée dans une huile végétale si vous avez la peau très sensible. Elle est également tolérée chez les femmes enceintes de plus de 3 mois et les enfants de plus de 6 mois. À utiliser en diffusion, en massages, frictions sur le plexus solaire, ou en interne sur un comprimé neutre, un morceau de sucre, du miel ou dans de l’huile (demandez l’avis de votre naturopathe ou aromathérapeute).

Les Fleurs de Bach (ou élixirs floraux) : Le Dr Bach a répertorié 38 élixirs floraux, il est donc impossible de vous donner ici le nom d’un élixir en particulier, chacun répondant à une problématique émotionnelle précise. Toutefois, le remède « Rescue » ou « Urgences » est tout indiqué en cas de coup de stress prononcé, crise d’angoisse ou autre manifestation émotionnelle vive. 4 gouttes directement dans la bouche ou diluées dans un verre d’eau, jusqu’à 6 fois par jour jusqu’à disparition des symptômes.

La gemmothérapie de figuier : Nous avons déjà parlé du figuier dans la première partie, au sujet des troubles digestifs, pour lesquelles il est très efficace. Mais notre ventre étant notre deuxième cerveau, il permet également d’agir sur notre système nerveux, en apaisant l’anxiété, les angoisses.  À prendre en cure de 3 mois : 5 gouttes 3 fois par jour pures ou diluées dans de l’eau en dehors des repas pendant 3 semaines. Arrêt 1 semaine toutes les 3 semaines.

  • Pour les douleurs musculaires/articulaires

L’huile essentielle de gaulthérie : Cette huile essentielle est très efficace grâce à ses douleurs antalgiques et anti-inflammatoires. Réservée aux adultes et adolescents, elle peut être utilisée en massages sur les zones douloureuses, diluée dans de l’huile végétale (2 à 3 gouttes dans 8 gouttes d’huile végétale).

La gemmothérapie de cassis : Nous avons également parlé du cassis dans la première partie pour les troubles ORL, et particulièrement les allergies. En effet le cassis est un puissant anti-inflammatoire. Vous comprendrez donc qu’il soit tout aussi efficace pour les douleurs articulaires et musculaires (à utiliser idéalement en prévention lorsque vous vous savez fragile à ce niveau, en complément d’une hygiène de vie adaptée). À prendre en cure de 3 mois : 5 gouttes 3 fois par jour pures ou diluées dans de l’eau en dehors des repas pendant 3 semaines. Arrêt 1 semaine toutes les 3 semaines.

L’huile d’arnica : L’arnica est une plante bien connue aux vertus anti-inflammatoires et décontracturantes. Pour des douleurs telles que des courbatures, des luxations, des entorses, et même de l’arthrose, elle sera très efficace. À appliquer en massage plusieurs fois par jour sur les zones douloureuses jusqu’à disparition des symptômes.

  • Pour les troubles cutanés

Le gel d’aloe vera : En application cutanée, le gel de cette plante contient de nombreux bienfaits. Il est cicatrisant, anti-inflammatoire, hydratant, apaisant, régénérant, astringent, antibactérien. Il peut donc être utilisé dans de nombreux cas, tels que les brûlures, l’acné, le psoriasis, les plaies, les piqûres de moustiques, coups de soleil, ou tout simplement en soin de peau quotidien.

L’argile : Qui ne connaît pas l’argile ?! Utilisée depuis des siècles, celle-ci regorge de minéraux et oligo-éléments, bénéfiques pour la peau. Antiseptique, apaisante, absorbante, anti-inflammatoire, elle peut être utilisée pour tous les types de peau (blanche pour les peaux sensibles et sèches, verte pour les peaux grasses et acnéiques, rose pour tous les types de peau). Mais elle a également des vertus antalgiques et reminéralisantes, et pourra être utilisée en cataplasme sur des articulations douloureuses par exemple.

Le miel de Manuka : Ce miel est extraordinaire et peut être utilisé en interne mais aussi en externe par voie cutanée. Cicatrisant puissant, anti-inflammatoire, antiseptique, hydratant… Ses bienfaits pour la peau ne sont plus à prouver. Il pourra être utilisé pour de l’acné, des cicatrices, des plaies, des brûlures, piqûres de moustiques, ou en masque hydratant régulier. Laissez poser en fine couche sur la peau aussi longtemps que possible.

Les huiles essentielles de tea tree et lavande : Et nous retrouvons de nouveau ces deux huiles essentielles, efficaces dans de nombreux cas ! Pour la peau, elles seront antiseptiques, anti-inflammatoires, apaisantes, cicatrisantes… Et pourront donc agir en cas d’acné, de psoriasis, eczéma, piqûres de moustiques, brûlures, bouton de fièvre…

  • Pour les maux de tête

L’huile essentielle de menthe poivrée : Antalgique, analgésique et rafraîchissante, cette huile essentielle pourra vous aider à apaiser vos maux de tête très rapidement. Son usage est d’ailleurs reconnu par l’OMS, l’ESCOP et la Commission E (source : https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=10-plantes-soulager-mal-de-tete-p2). 1 à 2 gouttes diluées dans de l’huile végétale en massage sur les tempes.

L’huile essentielle de lavande fine peut également être utilisée efficacement en cas de céphalées.

Pour conclure :

Rappelons encore une fois qu’avant même de traiter des symptômes tels que répertoriés ici, il est important d’agir de façon préventive pour éviter de voir ces troubles apparaître. Et que lorsque ceux-ci sont déjà manifestés, la guérison ne sera effective qu’en allant traiter leur cause.

Pour être accompagné en ce sens, il est intéressant de l’aborder de manière globale. L’envisager par la santé intégrative en consultant votre médecin et un naturopathe s’avère une approche efficace permettant de traiter aussi bien la phase aigüe d’un symptôme déjà déclaré que l’approche naturelle en allant traiter la cause.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Stéphanie Grosieux est l’auteur de cet article

Stéphanie Grosieux