Partager :

Par Léopoldine Garde

Définition, causes et solutions naturelles

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

En naturopathie, on invite les personnes qui consultent à mettre notamment le nez dans la cuvette et à observer leurs selles. Un indicateur de la bonne santé de notre système intestinal bien souvent oublié.

Aller en moyenne une à trois fois par jour à la selle est considéré comme un signe de bonne santé. Mais voilà, nos rythmes biologiques chamboulés et nos vies emplies de « stress » ne favorisent pas vraiment cela. Tellement que les statistiques d’une constipation chronique et/ou plus ou moins récurrentes en France sont de 35% (enfants inclus).

La constipation et les solutions naturelles

La constipation : définition

Revenons au B.A.B.A… La constipation est physiologiquement un ralentissement de notre transit intestinal. En matière de quantité (variable selon chacun, mais moins de 3 selles par semaine), de difficulté à les expulser ou encore de douleurs reliées.

On parle cependant moins souvent des soucis que cela peut engendrer et de notre qualité de vie perturbée : fatigue, mauvaise humeur, hémorroïdes, troubles digestifs, ballonnements, gaz, douleurs abdominales…

À noter que les selles stagnantes (ralentissement du transit) témoignent d’une inflammation de nos intestins.

Pourquoi est-on constipé ?

La constipation (chronique ou non) peut avoir plusieurs causes différentes …

  • Habitudes alimentaires néfastes : carences micro-nutritionnelles, manque de fibres, intolérances alimentaires, pas ou peu de mastication, émotions négatives/tensions/frustrations lors des repas…
  • Déshydratation chronique.
  • Stress/tensions chronique, mauvaises respirations (apnée, bloquée…), voire incapacité à lâcher prise.
  • Manque d’exercice physique et station assise prolongée : déficience du tonus musculaire et de la motricité autour de nos précieux intestins (sangle abdominale et sphincter de l’anus)
  • Spasmes ou tétanisation des muscles du colon et du rectum (bloquant ainsi le transit).
  • Rythmes de vie effrénés, pas de temps pour soi et pour son bien-être.
  • Inflammation intestinale : hyperperméabilité, dysbiose intestinale (microbiote/flore intestinale en déséquilibre), auto-intoxication…
  • Certains antibiotiques peuvent ralentir le transit.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Solutions naturelles pour traiter la constipation

  • Rééquilibrage alimentaire

Un réglage alimentaire et micro-nutritionnel personnalisé est recommandé. Dans un premier temps, vous pouvez augmenter la quantité de fibres à chaque repas : légumes crus ou cuits (vapeur de préférence), fruits, jus extrait à froid, céréales ½ complètes…  Cela favorisera l’évacuation des selles et aidera votre constipation. N’hésitez pas aussi à favoriser les légumes riche potassium (pour nourrir les muscles de vos intestins) : lentilles corail ou vertes, patate douce, pommes de terre (vapeur), épinards, blettes, courges, navet, banane, le cumin, le curry, le gingembre, le persil frais, amandes, pignon de pin…

Pensez aussi à la farine de coco, superaliment précieux pour les transits lents. Elle est riche en fibres douces pour nos intestins, bien plus que le son d’avoine ou les graines de lin. Elle est nettement plus douce pour les ventres sensibilisés. Sa cuisson n’est pas une obligation pour la consommer et l’on peut en glisser dans nos assiettes 1 à 2 cuillères à café (attention : pas plus de 1 à 2 cuillères à soupe par jour).

  • Boire régulièrement et suffisamment

Dans l’idéal, on commence le matin par un verre d’eau à température ambiante, à jeun. Cela a pour effet de réveiller son corps et son système digestif (de préférence 30 min avant de petit déjeuner). Dans tous les cas, s’hydrater convenablement est l’une des clés fondamentales pour un transit fluide (environ 1 à 2 litres par jour en fonction de notre constitution, habitudes alimentaires et activités physiques). On veillera à consommer une eau de qualité, peu minéralisée et en quantité suffisante pour lubrifier nos selles. 1 verre d’eau toutes les deux heures au minimum.

  • Consommer suffisamment d’huiles végétales de première pression à froid

On favorisera des huiles riches en oméga 3 (huile de lin, de chanvre…), mais aussi l’huile d’olive et de coco pour la cuisson des aliments.

3 à 6 cuillères à soupe par jour sur des crudités ou après cuisson au moment de servir.

  • Stimuler et drainer la fonction gastro-intestinale

Personnalisé selon votre profil et votre thérapeute/médecin/pharmacien avec la phytothérapie, gemmothérapie, oligothérapie, mais aussi des auto-massages, des massages, la réflexologie plantaire, acupressions, yoga-thérapie…

  • Faire de l’exercice régulièrement 

20 à 30 min d’activité physique par jour (marche active, danse, vélo…) et 45 min à 1h, trois fois par semaine. Pensez aussi à muscler votre ceinture abdominale pour relancer vos fibres musculaires intestinales.

  • S’autoriser des moments à soi, lâcher prise

Relaxation, respiration ventrale, méditation, micro-sieste, huiles essentielles, massage… Venir soulager les tensions, les soucis du quotidien et le contrôle excessif. Veiller aussi à une alternance et un équilibre entre le travail et le repos.

Si vos symptômes persistent, si vous avez des douleurs ou/et si vous percevez la présence de sangs dans vos selles, veuillez consulter immédiatement votre médecin traitant.

Si cet article sur la constipation et ses solutions naturelles vous a plu, vous a touché d’une façon ou d’une autre, vous pouvez partager ses bienfaits à vos proches ou sur les réseaux sociaux.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Léopoldine Garde est l’auteur de cet article

Naturopathe BiloBia à Nantes Léopoldine Garde