Partager :

Par Emmanuel Cathala

L’approche globale, le fondement de Santé Naturo.
Quelle est notre démarche et notre approche ? Quel est notre objectif ?
Quels sens, valeurs et messages nous souhaitons vous partager ?

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Peut-être en avez-vous entendu parler ? 124 médecins et professionnels de santé ont signé le mois dernier une tribune contre l’utilisation « des médecines alternatives », publiée dans Le Figaro.

A la lecture de cette tribune (notamment de l’emploi du mot “alternatives“) et dans le cadre de la sortie du N°02 de SANTÉ NATURO que vous pouvez recevoir gratuitement, je pense intéressant de vous faire part de la genèse de Santé Naturo. Vous pourrez ainsi mieux comprendre notre démarche et notre approche, l’objectif que nous poursuivons, le sens, les valeurs et les messages que nous souhaitons vous partager.

Vous pourrez aussi retrouver dans cet article diverses positions officielles (Conseil National de l’Ordre des Médecins, pouvoirs publics, Assistance Publique Hôpitaux de Paris), orientées autour d’une santé intégrative.

Santé intégrative : la genèse de Santé Naturo

Il convient avant toute chose de préciser, s’il en est encore besoin, la définition du terme “santé intégrative” : une approche globale associant la médecine conventionnelle et la santé au naturel.

Un mot nous a interpellé dans cette tribune, directement placé dans le titre : “alternatives“.

Notre vision, en tant que revue naturelle et intégrative diffusée exclusivement en cabinets médicaux et pharmacies, n’est justement en aucun cas de voir l’approche naturelle comme une alternative à la médecine allopathique. Au contraire, toute approche non conventionnelle doit être uniquement et exclusivement proposée en complément et en support de la médecine allopathique. Toute approche substitutive est à notre sens dangereuse, voire sectaire, encore plus dans le cas d’une pathologie en phase aigüe. Si vous rencontrez un thérapeute ayant un discours ambigu à l’encontre de la médecine conventionnelle, FUYEZ !

Nous sommes convaincus d’une approche conjointe, commune, globale, entre la médecine conventionnelle et la santé naturelle. C’est la santé intégrative, au croisement de la médecine conventionnelle et de la santé au naturel.

Nous vous partageons par ailleurs notre vision où nous pensons que le dualisme de deux polarités, de deux extrêmes, n’est jamais bon. Il est au contraire nécessaire de trouver un juste milieu, un équilibre, un centre. Il en est ainsi, à notre sens, dans le cas d’une démarche santé et bien-être.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

En tant que fondateur, je vous partage un extrait de la note d’information communiquée lors du lancement de Santé Naturo à chaque médecin et pharmacien diffuseur de la revue.

” […] Je suis en effet un partisan convaincu des bienfaits d’une approche globale entre la médecine conventionnelle et la santé au naturel. Une vision qui m’amène à ne pas opposer et décorréler la médecine conventionnelle d’un côté, la santé au naturel de l’autre. Comme si les deux étaient antinomiques et qu’il n’était inenvisageable de les faire converger dans une même direction. Je pense au contraire intéressant, dans une vision globale de l’être humain, corps, cœur et esprit, que ces deux approches se rejoignent, main dans la main, pour une prise en charge globale dans l’intérêt de chaque individu. Pourquoi ce qui est vrai dans la culture des pays asiatiques et dans la médecine chinoise ne le serait pas en Occident, et inversement ? Bien évidemment, je ne positionne ici cette approche globale que dans une démarche unique et exclusive de prévention. Vous l’aurez compris, ma vision est très simple : la santé intégrative, au croisement de la médecine conventionnelle et de la santé au naturel.

Un questionnement complète cette genèse : le développement des magasins bio et diététiques est aujourd’hui indiscutable et c’est tant mieux. Mais qui donc a la légitimité pour conseiller les personnes et leur terrain symptomatique sur les produits qui s’y trouvent ? A mon sens, seulement des professionnels de santé.

C’est en partant de ces constats, de mes convictions personnelles et suite à de riches rencontres humaines qu’est né Santé Naturo.

[…]

Pour corroborer cette légitimité professionnelle et afin de diffuser une information de qualité, nous nous sommes entourés d’experts professionnels de santé, médecins et pharmaciens. […] ”

Pour aller plus loin

– Communiqué du Conseil National de l’Ordre des Médecins, en réponse à la tribune de mars 2018, à propos de la pratique médicale de l’homéopathie : cliquez ici

– Position du Conseil National de l’Ordre des Médecins sur la place des médecines complémentaires : cliquez ici

– L’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP/HP) dispose d’un Centre Intégré de Médecine Traditionnelle Chinoise : cliquez ici

Thérapies complémentaires proposées (liste non exhaustive ) : hypnose, acupuncture, relaxation, relaxation toucher, toucher massage, homéopathie, sophrologie, Qi-Gong, ostéopathie, aromathérapie, méditation, musicothérapie, art thréapie, shiatsu, etc…

Hôpitaux concernés (liste non exhaustive) : Saint Antoine, Tenon, H. Mondor, Charles Foix, Pitié-Salpêtrière, Cochin, Hotel-Dieu, Bichat, Avicenne, Bicêtre, R. Debré, Lariboisière, Saint Louis, etc…

– Note d’analyse des pouvoirs publics (France Stratégie, anciennement Centre d’Analyse Stratégique, organisme rattaché au Premier Ministre) sur la réponse à donner à l’engouement pour les médecines non conventionnelles : cliquez ici

Voici leurs propositions :

La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. ” Préambule de 1946 à la Constitution de l’OMS
Prévenir vaut mieux que guérir : la santé publique doit cette maxime à la Chine et au Huangdi Neijing, le plus important livre de l’ancienne médecine chinoise. Au long de ces 3000 ans d’histoire, la médecine traditionnelle chinoise a fait oeuvre de pionnier dans des domaines tels que le régime alimentaire, l’exercice, la sensibilisation aux influences de l’environnement sur la santé et l’utilisation de médicaments à base de plantes dans le cadre d’une approche globale de la santé. ” Dr. Margaret Chan, Directrice de l’OMS (2007 – 2017)

 

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Emmanuel Cathala est l’auteur de cet article

Emmanuel Cathala