Partager :

Par Stéphanie Grosieux

Découvrez quelques solutions lorsqu’une crise survient
et que vous avez la sensation de perdre tous vos moyens

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

 

Vous êtes anxieux ? Sujet à la crise d’angoisse ? Vous trouverez ici dans cet article des conseils en hygiène de vie, afin de traiter votre terrain anxieux et donc prévenir les crises d’angoisse.

Cependant, que faire lorsqu’une crise survient et que vous avez la sensation de perdre tous vos moyens ?

Voici quelques solutions.

Crise d’angoisse : comment la gérer ?

Utiliser le surplus d’énergie

Lors d’une crise d’angoisse, les hormones du stress libérées par les glandes surrénales sont produites en excès, de la même façon que lorsque vous faites fasse à un réel danger, comme par exemple fuir un lion qui vous pourchasse… Vous l’aurez compris, ces hormones provoquent une explosion d’énergie, afin de nous rendre alerte et nous permettre de réagir très rapidement pour sauver notre peau.

Mais que se passe-t-il lorsque vous faites une crise d’angoisse sans réel danger apparent ? Bien souvent, vous restez prostré, tétanisé, vous ne bougez pas… Ces hormones restent alors en excès dans votre circulation sanguine sans être utilisées, augmentant encore davantage votre stress !

Alors, dépensez-vous ! Utilisez toute cette énergie présente en vous. La meilleure solution reste de faire une activité physique, cardio-vasculaire : aller courir, faire du vélo, danser, voire marcher…

En sophrologie, différents exercices dynamiques permettent d’évacuer les tensions. Dans l’idée d’utiliser ce surplus d’énergie, voici un exercice très simple, néanmoins très efficace :

  • Debout, bien stable sur vos deux pieds espacés de la largeur du bassin, les deux bras relâchés le long du corps,
  • Inspirez profondément par le nez,
  • Poumons pleins, tapez alors vigoureusement des pieds quelques secondes, comme un enfant qui ferait une colère,
  • Et, arrêtez-vous, soufflez longuement par la bouche…
  • Prenez quelques secondes de pause,
  • Puis, recommencez autant de fois que nécessaire, jusqu’à ressentir un soulagement, un apaisement.

Sortir l’angoisse de soi, s’exprimer

Afin de ne pas somatiser par la suite, mais aussi de vous soulager immédiatement, il est important de pouvoir extérioriser cette crise d’angoisse que vous ressentez dans votre corps.

Pour cela, plusieurs moyens s’offrent à vous. Utilisez celui qui vous parle le plus, ou le plus accessible sur le moment :

  • Parler (à une personne attentive, ou même seul !)
  • Écrire. Ici le but n’est pas de faire de grandes et jolies phrases bien construites. Peu importe que vous fassiez des fautes d’orthographes ou autres, le plus important étant que vous sortiez, exprimiez que vous ressentez en vous à l’instant présent, afin, pourquoi pas, que l’angoisse prenne sens pour vous. Une angoisse comprise n’aura plus besoin de se manifester…
  • Chanter (sur le même principe que l’écriture).
  • Dessiner, peindre etc… (idem)
  • Pourquoi pas danser.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Stimuler la production d’hormones du bien-être

Sérotonine, endorphine, ocytocine… Toutes ces hormones sont appelées « hormones du bonheur » car elles stimulent notre bien-être.

Nous savons aujourd’hui que la sérotonine serait produite environ à 85% dans les intestins. Une hygiène alimentaire optimale pour votre santé intestinale est donc primordiale en prévention. De plus, les glucides stimulent cette production, mais de façon ponctuelle. Voilà pourquoi nous sommes souvent attirés par les aliments sucrés lorsque nous sommes stressés !

Toutefois, sur l’instant et afin de gérer la crise d’angoisse, comment doper votre niveau d’hormones du bien-être ? Faites quelque chose qui vous apporte du plaisir ! (Attention tout de même à ne pas vous diriger vers des plaisirs néfastes à votre santé…)

  • Prendre un bain.
  • Se masser, ou se faire masser.
  • Faire du sport.
  • Aller dans la nature.
  • Câliner un animal, ou un être humain (pour les bébés ou enfants, leur doudou peut avoir le même effet).
  • Voir ses amis.
  • S’exposer à la lumière du soleil.
  • Respirer des huiles essentielles telles que : ylang-ylang, bergamote, néroli, petit-grain, mandarine verte, orange douce, verveine odorante, lavande fine…
  • Méditer …

Se recentrer sur le présent, le corps, pour gérer la crise d’angoisse

Afin d’apaiser votre esprit lors d’une crise d’angoisse, vous « sécuriser », et par là même diminuer l’ensemble de ses manifestations, la clé est de vous ancrer dans le présent, et par conséquent, vous concentrer sur votre corps.

Vous pouvez par exemple utiliser votre respiration. Voici ici deux exercices détaillés.

L’un des exercices les plus efficaces utilisés en sophrologie afin de relâcher les tensions est « Jacobson ». Celui-ci consiste en contractions/décontractions des muscles de l’ensemble du corps, ou par segment, accompagnées de la respiration. Il peut se pratiquer debout, assis ou allongé :

  • Dans la position que vous aurez choisie, inspirez profondément par le nez,
  • Poumons pleins, contractez l’ensemble des muscles de votre corps, de la tête aux pieds, pendant quelques secondes,
  • Puis, en expirant profondément par la bouche, relâchez…
  • Ressentez quelques instants le bien-être procuré,
  • Et recommencez autant de fois que nécessaire.

Vous pouvez également vous adonner à une activité intellectuelle qui demande de la concentration pour gérer la crise d’angoisse, ce qui diminuera le flot de vos pensées.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

 

Stéphanie Grosieux est l’auteur de cet article

naturopathe-montpellier-stephanie-grosieux-visage