Partager :

Par Stéphanie Grosieux

Qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les causes ? Quelles solutions naturelles ?
Découvrez toutes les réponses à ces questions.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

La cellulite, comment la prévenir et la traiter ?

La cellulite, qu’est-ce que c’est ?

La cellulite (à ne pas confondre avec la cellulite infectieuse, qui est une inflammation du tissu conjonctif dûe à une bactérie), que l’on nomme peau d’orange dans le langage courant, est également appelée lipodystrophie superficielle, ou panniculopathie oedématofibrosclérotique en termes scientifiques. Elle définit un aspect irrégulier de la peau en forme de « capitons » ou « peau d’orange ».

Elle concerne principalement les cellules adipeuses ou tissus graisseux qui augmentent de volume (leur taille peut varier de 20 à 200 microns) et dont les capacités de stockage sont saturées. Ce qui comprime alors les fibres de collagène, vaisseaux sanguins et lymphatiques, avec de l’eau en excès dans les tissus, créant l’aspect peau d’orange. Elle amène avant tout un inconfort esthétique, mais ces phénomènes entraînent également une mauvaise circulation des liquides, une accumulation des toxines dans les tissus, d’où une inflammation ainsi qu’une perte d’élasticité.

On parle de cellulite fibreuse (sclérosée et douloureuse), cellulite adipeuse (molle et indolore, souvent dûe à une prise de poids ou une prédisposition à stocker), cellulite aqueuse (souple, principalement de la rétention d’eau et des problèmes de circulation), et enfin la cellulite mixte (parfait mélange entre la cellulite adipeuse et aqueuse !).

Causes et solutions naturelles préventives

Les hormones

Le simple fait d’être une femme nous prédispose à la cellulite. Tout d’abord par une inégalité de répartition des graisses corporelles entre les hommes et les femmes (ces dernières stockent plus facilement pour faire face à la grossesse, l’allaitement ou la famine !), mais aussi par la structure des tissus graisseux qui mettent plus en avant la cellulite chez celles-ci. Sachez également que la génétique joue un rôle dans le nombre et la répartition des cellules adipeuses. Sur ce premier point, vous ne pouvez rien y changer !

Concernant les hormones, celles-ci aussi peuvent nous jouer des tours. De façon naturelle, les œstrogènes (hormones féminines) favorisent le stockage d’eau et de graisses, mais détendent également le tissu conjonctif. Ce qui augmentent les (mal)chances d’avoir de la cellulite. Les périodes de fluctuations hormonales sont particulièrement à risques : adolescence, menstruations, grossesse, pré ménopause, ménopause… Certains médicaments peuvent également dérégler le système hormonal (renseignez-vous auprès de votre médecin), ou encore une pilule contraceptive mal dosée. Le stress impacte également les hormones ! Le cortisol et l’aldostérone, lorsque sécrétées trop régulièrement, provoquent une élévation de la glycémie, une lipolyse (déstockage des graisses) moins efficace, et de la rétention d’eau.

Solutions naturelles

Veillez à votre équilibre hormonal. Tout d’abord en agissant sur votre façon de gérer le stress. Faites une activité qui vous permettra de vous détendre, telle que le yoga, la méditation, le tai-chi, la natation, ou bien consultez un sophrologue pour vous accompagner, ou encore faites-vous masser ! Un sommeil de qualité est également important.

Concernant les hormones féminines, si vous constatez un dérèglement, tel qu’un syndrome prémenstruel, la gemmothérapie de framboisier peut vous aider (renseignez-vous auprès d’un thérapeute). Lors de la pré ménopause, ce sera la gemmothérapie d’airelle. Sachez également que l’allaitement suite à une grossesse contribue à éliminer la cellulite accumulée durant celle-ci.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques

Les adipocytes étant la réserve énergétique du corps, elles stockent sous forme de graisses vos apports en lipides via l’alimentation. C’est la lipogenèse. La principale source d’énergie utilisée par l’organisme est glucidique. Lorsque cette réserve en sucres est épuisée, le corps utilise les réserves de graisses. C’est la lipolyse. Lorsque lipogenèse et lipolyse sont équilibrées, tout va bien. Si vos apports énergétiques sont supérieurs à vos dépenses, évidemment vous stockez davantage. Vos adipocytes augmentent de volume, voire se multiplient, pouvant passer de 20 à 200 milliards ! Et la cellulite apparaît !

Solutions naturelles

Équilibrer les apports énergétiques alimentaires et les dépenses énergétiques par une activité sportive suffisante !

Veillez donc à votre alimentation. L’idée n’est pas de se mettre au régime (ce qui est totalement contre-productif), mais plutôt d’écouter votre corps et de lui apporter seulement ce dont il a besoin en quantité et qualité nutritive. En clair, mangez uniquement lorsque vous avez faim, mastiquez suffisamment, arrêtez-vous lorsque vous êtes rassasiée. Retenez également que les aliments à index glycémiques élevés (à équilibrer sur l’ensemble du repas) participent au stockage des graisses et à la rétention d’eau (à cause de l’insuline). Ces aliments à IG élevé sont principalement les sucres, aliments et plats industriels, transformés, l’alcool… Attention aussi au sel et aux produits laitiers qui provoquent de la rétention d’eau. Eliminez les graisses trans et saturées. Privilégiez les céréales complètes aux céréales raffinées. Consommez suffisamment de protéines en variant entre les œufs, le poisson, viandes blanches et protéines végétales. Les omégas 3 participeront quant à eux à réguler l’inflammation (poissons, fruits de mer, œufs biologiques, graines de chia, amandes, huiles végétales telles que colza, lin, noix, cameline…).

Bien sûr, activez votre corps ! Bougez, transpirez, faites une activité qui vous apporte du plaisir tout en vous faisant dépenser des calories. Pour un maximum de résultats, couplez une activité cardiovasculaire avec des exercices de musculation, afin d’augmenter votre métabolisme de base et donc votre dépense énergétique. Le guarana, riche en caféine, peut également vous aider à augmenter votre métabolisme et brûler les graisses, ainsi que le thé vert. Le café a bien sûr le même effet mais attention à ne pas en abuser sous peine d’avoir plus d’effets négatifs que positifs.

Une mauvaise circulation sanguine et lymphatique

Une mauvaise circulation provoque de la cellulite, la cellulite provoque des problèmes circulatoires… Tout d’abord car une mauvaise oxygénation, irrigation grâce au sang, empêche l’évacuation adéquate des déchets par la lymphe, créant une accumulation de toxines comme évoqué précédemment. Lorsque la cellulite est présente, les adipocytes hypertrophiés compriment en plus les vaisseaux sanguins et lymphatiques. La rétention d’eau s’installe alors et les toxines s’accumulent…

Solutions naturelles

Tout d’abord, appliquez les conseils de l’article sur les jambes légères ou comment booster sa circulation sanguine qui vont apporteront déjà un début de réponse. Vous pouvez également vous référer à cet article, vous y trouverez beaucoup de solutions pour améliorer la circulation.

En voici quelques-unes :

  • Comme indiqué précédemment, attention au sel et au sucre.
  • N’abusez pas des crudités, soupes et yaourts, particulièrement le soir, qui créent de la rétention d’eau. Tout comme les produits dits « lights ».
  • Malgré les idées reçues sur l’hydratation et la rétention d’eau, buvez suffisamment pour aider à la circulation des liquides et l’évacuation des toxines. Vous pouvez consommer des tisanes de prêle, ortie, piloselle, orthosiphon, vigne rouge, fucus ou encore hamamélis.
  • Faites-vous prescrire des séances de drainage lymphatique.
  • Attention à la chaleur! Aspergez vos jambes d’un jet d’eau froide à la fin de votre douche ou à la sortie du bain.
  • Surélevez légèrement les pieds de votre lit ou utilisez un coussin pour vos jambes.
  • Ne restez pas assise trop longtemps, bougez au maximum, marchez, faites du vélo, du roller, nagez… Les sports aquatiques améliorent grandement la circulation.
  • Ne portez pas tous les jours des vêtements serrés et des talons hauts.
  • La cigarette n’est pas votre amie dans la lutte anti-cellulite…
  • Utilisez un tapis d’acupression! Très efficace pour relancer la circulation sanguine, il permet également de lutter contre la cellulite. Vous pouvez vous asseoir dessus afin d’éviter la stagnation des liquides et l’écrasement des tissus.
  • Utilisez une brosse pour faire des brossages à sec.
  • Veillez à avoir un bon transit pour évacuer les toxines, qui permet ainsi de lutter contre la constipation. Aidez votre foie en consommant par exemple du radis noir, de l’artichaut, des poireaux, oignons, échalotes, citron…
  • Exfoliez votre peau et massez-vous! Vous pouvez utiliser une synergie d’huiles essentielles dans une huile végétale. Voici une formule de D. Baudoux : HE Eucalyptus mentholé 2 ml, HE Niaouli 2 ml, HE Cannelle 1 ml, HE Citron 2 ml, HE Citronnelle 2 ml, HV Noisette 4 ml. 8 à 12 gouttes du mélange sur les zones cellulitiques en massages 2 à 3 fois par jour. (Ne pas s’exposer au soleil après application. Déconseillé aux femmes enceintes.)

Si vous avez besoin de conseils personnalisés, n’hésitez pas à nous écrire.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Stéphanie Grosieux est l’auteur de cet article

naturopathe-montpellier-stephanie-grosieux-visage