Partager :

Par Marion Mourrin, avec la participation d’Emmanuel Cathala

Technique de circulation de l’information et de libération émotionnelle,
découvrons cette approche vibratoire qui agit sur nos énergies et notre corps.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

La Trame, pour libérer nos émotions et se réaligner sur la cohérence du monde

Qu’est-ce que c’est ?

La Trame est une technique vibratoire permettant d’agir sur la circulation de l’information dans notre organisme. Elle a été mise au point, en 1990, par Patrick Burensteinas. Scientifique de formation, il s’intéresse alors qu’il est encore jeune à l’alchimie. Au gré de son parcours, ses travaux l’amènent à mieux comprendre la matière. Il met en évidence qu’un plan tridimensionnel structure la matière. L’information passe à travers les canaux de ce plan. Elle permet la cohérence et le bon fonctionnement de toute chose. Il décide, à partir de ses constatations, d’appliquer les mêmes principes sur l’organisme pour rétablir son équilibre, mettant en exergue qu’un plan d’information est nécessaire au bon fonctionnement du corps.

Notre précédent article :

L’Amour et son pouvoir auto-guérisseur

La circulation de l’information, fondement de la Trame

Selon Patrick Burensteinas, des équilibres ou déséquilibres sont présents dans notre corps et ont une conséquence directe sur la circulation de l’information. Tout maux est le signal d’une résistance au passage de l’information (« le mal-à-dit »). Si notre plan est désaxé, l’information ne peut plus passer. Les cellules, les tissus et les organes sont alors laissés pour compte. Ils ne peuvent plus répondre aux informations, puisque celles-ci ne leur parviennent pas. Ces informations vont soit ne plus fonctionner, soit dégénérer.

A l’image d’un caillou sur un tapis qui empêche la propagation d’une vibration, le fait de secouer le tapis va permettre de dégager le caillou. Patrick Burensteinas, avec la Trame, propose une transposition de cette méthode : par une apposition des mains qui génèrent une onde, le corps peut se réaligner sur le plan et ainsi à nouveau répondre aux instructions qui lui sont envoyées.

Patrick Burensteinas a reçu à ce jour plus de 20 000 patients. Il a collaboré avec plusieurs hôpitaux, notamment aux Etats-Unis. Dans ce pays, la Trame a fait l’objet de plusieurs études cliniques probantes, notamment sur des cas de dépression installés depuis 3 à 5 ans. Une thèse de doctorat a également été élaborée à ce sujet. Cette technique a fait ses preuves, y compris sur les enfants et les animaux.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

La Trame, une libération des émotions

Connaissez-vous les 4 émotions primaires ? A travers cette vidéo, découvrez quelles sont-elles et quel est leur rôle dans notre vie quotidienne. C’est encore plus utile à comprendre quand on pratique la méditation.

Source : Benoit Leva

Notre corps dispose de formidables atouts permettant de gérer au mieux nos émotions et ainsi dissiper l’énergie qu’elles créent : le souffle, les pleurs, la transpiration, le mouvement (lorsque l’on saute de joie, par exemple). Si nous évacuons toute l’énergie que nous produisons, tout est ok. Dans le cas inverse où nous ne parvenons pas à exprimer cette émotion (la colère, par exemple), ce manque d’expression de l’intérieur vers l’extérieur, celle-ci reste « prisonnière » dans notre organisme.

Les blocages au niveau du corps sont souvent dus à ces émotions que nous n’avons pas su exprimer ou que nous avons mal exprimées. Il s’ensuit qu’elles se cristallisent au niveau du corps. Ainsi par exemple, en médecine chinoise, la colère est en lien avec l’organe « foie ». Ces émotions refoulées créent des blocages qui entravent la circulation harmonieuse et fluide de l’énergie dans l’organisme. Apparaissent alors des signaux d’alarme : tensions, douleurs, fatigue, instabilité, anxiété, mal-être… Au même titre par exemple que les Fleurs de Bach agissent sur notre état émotionnel, la Trame permet de se débarrasser de ces émotions enfouies en éliminant ce trop-plein « prisonnier », en levant les blocages et en rétablissant la circulation de l’information et l’équilibre énergétique de la personne.

Le cercle émotionnel

Un outil que l’on peut aussi utiliser pour gérer au mieux nos émotions est le cercle émotionnel. Il permet de se reconnecter à son « moi-profond », son intériorité, en écoutant le message de que nous envoient nos émotions (« Je »). Dans une communication réciproque et transparente avec autrui, vous pouvez y associer la Communication Non Violente. L’intérêt est ainsi de mieux comprendre l’émergence de nos émotions, mais aussi celles de l’autre personne dans une posture d’empathie, d’ouverture, de bienveillance, de gratitude, de compréhension, d’Amour, de Cœur. L’utilité finale, au-delà du problème, étant de chercher des solutions communes individuelles et/ou collectives. D’être dans une position positive, constructive et d’ouverture, non  dans une position négative et de fermeture. De voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide. Nos pensées et intentions positives créent notre propre Réalité, elles sont force créatrice et énergies, elles élèvent par conséquent votre vibration.

Ce cercle émotionnel regroupe les 4 émotions fondamentales, leur origine et le besoin à transformer en demande.

En situation concrète, cela donne : « Quand je sens une émotion monter comme la colère, tout d’abord je la verbalise pour en réduire son intensité, puis je me réfère au cercle ».

  • Quelle est l’origine de cette émotion ? Je peux avoir ressenti de l’injustice, ou bien je me suis senti attaqué, ou bien encore je suis frustré par quelque chose/quelqu’un.
  • Quel est mon véritable besoin « Je » ? Je dois transformer ce besoin en demande et/ou en action. Je veux être entendu, je veux proposer un changement en lien avec mes besoins, je veux dire « non» pour affirmer quelque chose/pour m’affirmer.

cercle-emotionnel

En relation avec autrui, associez le cercle émotionnel à la Communication Non Violente :

communication-non-violente

En résumé, 3 points fondamentaux pour apprendre à mieux gérer ses émotions :

  • II n’y a pas de « bonnes » ou « mauvaises » émotions, il y a juste des messagères qui sont là pour nous permettre d’évoluer, pour en comprendre leur sens dans notre vie quand survient un évènement, une action. On les accueille avec bienveillance, sans s’y identifier, on les écoute, on les comprend. Leur présence est juste et parfaite.
  • La tyrannie du mental sur nos émotions est aussi bien là. L’esprit, l’ego, voulant se réapproprier le message de nos émotions, le message de notre cœur. Il faut en être conscient. Quand survient cette émotion, nous gardons notre libre arbitre. Aller dans le sens que nous envoie cette émotion à travers notre Cœur (nous accueillons avec Amour cette émotion, nous en recherchons l’origine, nous en formulons un besoin pour évoluer, dans le cas d’une émotion négative nous lui donnons l’antidote par une attitude positive), ou bien aller dans le sens du signal envoyé et amplifié par notre mental (qui souhaite alors se ré-approprier nos blessures par un mécanisme de blocage et de protection, de fermeture et de peurs, d’activation de nos masques). Nous avons à faire un choix, à suivre une direction. Nous suivons parfois, par ré-appropriation de notre ego, des choix différents, et parfois à l’opposé, de ce que nous indique la vérité de nos émotions. Il est donc nécessaire de réconcilier notre raison avec nos émotions, notre tête avec notre cœur. Il ne faut pas chercher à se débarrasser non plus de notre ego ni même le refouler, mais l’accepter et l’aimer car il fait partie intégrante de qui nous sommes. Un ego aimé n’a plus besoin de crier ni de se manifester, puisque il est reconnu. L’ego, le mental doit être au service de notre cœur, et non l’inverse. Cela sous-entend d’accepter notre part d’ombre comme notre lumière. Ce n’est pas parce que nous choisissons la lumière que l’ombre n’existe plus. La lumière ne pourrait exister sans l’ombre, c’est le principe du centre dans le dualisme. C’est avoir le discernement nécessaire pour nous voir tel que nous sommes vraiment, y compris l’ombre et le « moche » en nous que n’aimons pas ou que nous rejetons, qui nous fait parfois activer nos masques, nos protections, nos fermetures. En mentionnant « moche », nous parlons d’énergie, de l’ombre, non pas dans le jugement mais dans la reconnaissance de ce qui est au niveau vibratoire. La lumière ne pourrait exister sans l’ombre car seule la lumière transforme l’ombre. En refoulant nos émotions, ce n’est pas seulement sur nous-même que cela a une conséquence. Ces empreintes émotionnelles se transmettent de génération en génération, parfois de façon inconsciente. A chaque fois que nous tentons de nier, d’ignorer ou de rejeter une émotion, c’est comme si nous désintégrions une pièce de notre boussole intérieure. Mais rappelez-vous : tout ce que l’on fuit nous poursuit et nous revient en pleine figure, comme un boomerang ! En outre, une pratique régulière comme la méditation permet d’apprendre à reconnaître, à accueillir et à comprendre le sens caché des messages masqués derrière nos propres émotions.
  • Les émotions sont au cœur de l’incarnation humaine, nous devons en apprendre leur langage. Si dès notre plus jeune âge nous pouvions tous apprendre comment nos émotions et nos ressentis permettent à notre esprit d’identifier ce qui est juste et bon pour nous, la maturité émotionnelle et spirituelle de l’humanité ferait un véritable bond. Nous serions alors dans un centre nous permettant d’être relié à notre véritable nature intérieure, bien alignés. Un centre vertical entre le dualisme de 2 polarités. Peurs et désirs, peurs et Amour, Être et avoir, existentiel et essentiel, Lumière et ombre.

“Si la méditation était enseignée à tous les enfants âgés de 8 ans sur la terre, nous ferions disparaître la violence du monde en une génération” Le Dalaï-Lama

Mon expérience de la Trame

J’ai testé à deux reprises des séances de Trame. Pour recevoir le soin, on s’allonge sur une table de massage. On commence par quelques exercices de respiration. Le praticien vient effectuer un ensemble de 16 mouvements très doux. Ce sont des sortes d’ondulations avec les mains, au niveau de la poitrine, puis au niveau des pieds et de la tête. J’ai pu expérimenter ce que certains mouvements font resurgir. Ils permettent véritablement de libérer des émotions. Le soin dure environ 45 minutes. La praticienne avec qui j’ai fait le soin prévoit néanmoins un temps en amont et en aval du soin car on peut en sortir, comme secoué… !

La Trame apporte un apaisement, nous permet de libérer les surplus d’émotions. Sur le long terme, cela permet de retrouver son discernement et son équilibre.

La Trame, un art. Toute œuvre d’art porte un message. Comme le musicien accorde son instrument, où chaque corde a une tension juste, le praticien, relié à ce tissage, se met en accord afin de redonner à ce corps-instrument sa vibration initiale.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Marion Mourrin

Naturopathe Paris Marion Mourrin