Partager :

Par Stéphanie Grosieux

Découvrez quelques conseils pour développer cette faculté,
indispensable à l’épanouissement et à l’accomplissement de soi.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Comment développer la confiance en soi ?

Avez-vous confiance en vous ? Ou bien faites-vous partie de ces personnes qui se dénigrent et dévalorisent constamment ? Si tel est le cas, les quelques conseils qui suivent pourront vous aider à développer cette capacité, indispensable à l’épanouissement et à l’accomplissement de soi.

(Re)lisez notre précédent article : Le curcuma, l’épice d’or aux nombreuses vertus

Prendre conscience de mes ressources intérieures

Afin de bâtir un socle solide, il est important de prendre conscience du positif de mon passé pour pouvoir renforcer mon présent et me projeter de façon positive dans le futur.

L’ancrage

Ainsi, il faut avant tout développer ses racines intérieures, sa solidité, son ancrage. Vous pouvez utiliser la visualisation d’un arbre dont les racines partent de vos pieds et s’enfoncent très profondément au centre de la terre pour y puiser toute l’énergie et la solidité.

Réinvestissez pleinement votre corps, et prenez soin de vous. Pour ce faire, vous pouvez par exemple avoir recours aux massages, au yoga, au tai chi, ou encore au sport. Le sport, qu’il soit individuel ou collectif, permet de développer l’estime et la confiance en soi.

Certaines postures de yoga peuvent également vous aider en ce sens. Par exemple : le guerrier (Virabhadrâsana), l’arbre (Tadasana), le cobra (Bhujangâsana). Tenir chacune de ces postures durant 1 à 2 minutes, en respirant profondément.

A ce titre, votre posture et votre respiration au quotidien tiennent aussi un rôle très important dans la confiance en soi. Ainsi, veillez à vous tenir bien droit, et apprenez à développer une respiration ample et profonde. Observez les personnes repliées sur elles-mêmes, quel message inconscient nous envoient-elles dans cette position ?…

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Reconnaître vos forces

Afin de développer la confiance en soi, il faut tenter de se comporter avec soi-même comme le ferait un parent aimant et bienveillant avec son enfant. Il le supporte, le réconforte, le motive, de manière inconditionnelle et indéfectible.

Soyez donc bienveillant, indulgent, et tolérant envers vous-même. Acceptez vos faiblesses, et tâchez d’être moins perfectionniste.

S’il est important d’accepter ses petits défauts et faiblesses, il l’est tout autant important de reconnaître ses qualités et talents ! Alors, prenez le temps de lister ces derniers. Nous avons tous un potentiel propre qui nous rend unique !  Au besoin, si vous ne parvenez pas à faire cette liste, demandez à un parent ou à un ami bienveillant de vous aider.

Listez également vos réussites passées. Des plus simples et modestes aux plus conséquentes, comme par exemple : avoir réussi à atteindre un objectif que vous vous étiez fixé, avoir obtenu un diplôme, avoir construit quelque chose de vos propres mains, etc…

Afin de ramener ce positif dans votre présent et le projeter dans votre futur, fixez-vous des petits objectifs atteignables, et reconnaissez à chaque fois vos réussites. Félicitez-vous !

Puis, chaque soir, notez à l’écrit ou bien dans votre esprit, 5 éléments positifs de votre journée : évènements, réussites, moments partagés, etc…

Vous aimerez aussi lire : Bonheur intérieur ou extérieur ?

Apprendre à m’affirmer

Apprenez à vous respecter et à vous affirmer. Prenez conscience, de nouveau, que chaque personne est différente et unique. C’est cela qui fait la beauté et la richesse de ce monde.

“Chacun d’entre nous est un génie. Mais si vous jugez un poisson à sa capacité à grimper un arbre, il va croire toute sa vie qu’il est stupide.” Albert Einstein

Ainsi, aimez et affirmez votre singularité face aux autres, peu importe leurs opinions. Demandez-vous : « Qu’est-ce qui me rend différent des autres, fait ma particularité, et apporte une plus-value au monde ? ».

Listez également vos valeurs, et respectez-les ! Non pas celles que vos parents, votre famille, l’école ou la société vous ont inculquées, mais bien les vôtres ! Qu’est-ce qui est important pour vous et vous guide ?

Dans cette continuité, s’affirmer, prendre confiance en soi, c’est aussi apprendre à dire non, et à savoir dire non. C’est oser dire ce que l’on pense, ce qui nous semble important, refuser ce qui ne respecte pas notre intégrité et nos valeurs. Donc savoir dire non lorsque cela est nécessaire. C’est un acte de respect et d’amour envers soi.

De même, pour renforcer encore davantage cette confiance en soi, notre voix et sa tonalité jouent un rôle, bien souvent inconscient. Affirmez votre voix ! N’ayez pas peur de vous exprimer d’une façon claire et tonique ! Et surtout, utilisez le « Je » ! Le chant peut vous aider en ce sens.

Certaines fleurs de Bach peuvent également vous aider (durant 3 semaines minimum et jusqu’à disparition de la problématique) :

  • Rock water (eau de roche) pour les personnes trop perfectionnistes.
  • Larch (mélèze), pour prendre davantage confiance en soi et prendre conscience de ses forces.
  • Crab Apple (pommier sauvage) pour s’accepter tel que l’on est, être plus tolérant envers soi, et maîtriser le sentiment de honte et l’image négative de soi.

Prendre conscience et guérir mes blessures et mémoires erronées

Parfois, des « ancres émotionnelles » et mémoires inconscientes sont « imprimées » dans notre corps et notre esprit, guidant alors de façon insidieuse nos comportements et réactions. Ces ancres peuvent agir négativement sur notre confiance en soi.

Apprenez à détecter dans votre esprit certaines injonctions distillées dans votre jeunesse et agissant aujourd’hui sur votre estime et confiance en vous. Par exemple : « Tu es nu(le) ! Tu n’y arriveras jamais ! Tu n’es qu’un(e) bon(ne) à rien ! ». Puis, tout comme dans le premier paragraphe, comportez-vous comme un parent bienveillant, et tentez de remplacer ces phrases par des mots encourageants et valorisants : « Tu peux y arriver ! J’ai confiance en toi ! Tu as les ressources pour atteindre ton objectif ! ». Vous pouvez également écrire ces phrases et les accrocher dans différents endroits visibles quotidiennement de votre lieu de vie (un miroir, votre penderie, votre ordinateur…).

Apprenez aussi à gérer vos émotions. Prenez conscience que lorsque vous sur-réagissez, c’est bien souvent votre mental qui est en réaction face à des blessures (abandon, rejet, injustice, trahison, humiliation) qui sont alors réactivées par des évènements, des paroles, des actes… Prenez du recul également en réalisant que les réactions et jugements des autres sont toujours guidés par leurs propres peurs et blessures. Ceci ne remet jamais en question votre propre valeur. Au besoin, faites-vous accompagner par un sophrologue.

Enfin, pour aller un peu plus et éliminer des mémoires inconscientes, certaines techniques s’avèrent très efficaces : EFT, microkiné, kinésiologie, pour n’en citer que quelques-unes.

Ainsi, pour développer la confiance en vous, prenez conscience de vos ressources intérieures en renforçant votre ancrage et en reconnaissant vos forces. Apprenez à vous affirmer et à vous respecter, guérissez vos blessures et délestez-vous des mémoires erronées qui vous empêchent d’avancer !

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Stéphanie Grosieux est l’auteur de cet article

naturopathe-montpellier-stephanie-grosieux-visage

www.stephaniegrosieux.com