Partager :

Publi-rédactionnel

Découverte de cette méthode atypique fondée sur le lien entre l’état de nos intestins et notre santé globale – Institut Xantis

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

La pratique des douches rectales

Une pratique ancestrale et universelle

Depuis au moins 5 000 ans, les médecines traditionnelles ont conscience du lien qui existe entre l’état de nos intestins et notre santé globale. Les lavements ou douches rectales y sont largement utilisés pour restaurer un bon équilibre intestinal et relancer l’énergie vitale. En Egypte antique, les lavements sont régulièrement présents dans les recettes médicales. En Grèce, la médecine hippocratique considère leur pratique comme une clé essentielle pour soutenir l’organisme dans sa capacité naturelle d’auto guérison. Ils sont utilisés pour renforcer l’immunité naturelle du corps et le débarrasser des toxines et toxiques qui l’encombrent. Quant à la médecine ayurvédique, elle propose une grande variété de purges et de lavements associés à des préparations de plantes spécifiques en fonction de chaque Dosha (typologie de terrain).

Plus près de nous, aux USA, début du 20e Siècle, le Dr Gerson met au point, pour les malades atteints de cancers ou de pathologies dégénératives, un protocole à base de jus de légumes et de douches rectales au café.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Rééquilibrer le terrain

En Naturopathie, les douches rectales font partie intégrante des techniques de soins qui utilisent le pouvoir curatif de l’eau répertoriés sous le terme d’hydrologie. Au même titre que les nombreux types de bains, enveloppements ou cataplasmes à base d’actifs naturels, les douches rectales viennent renforcer le terrain et stimuler la force vitale de l’organisme. Elles sont aussi un moyen très efficace pour débarrasser l’organisme des toxines et toxiques qui l’encombrent. Par ailleurs, les douches rectales ont une action sur de nombreux systèmes de régulation comme le système neuro-végétatif, le  système immunitaire, le système hépato-biliaire et circulatoire, l’équilibre acido-basique….

Les douches rectales peuvent se pratiquer avec de nombreux actifs naturels :

  • Des préparations à base de plantes (camomille, mauve, grande absinthe, thym, brou de noix, herbe de blé, calendula, thé vert, café vert, mélanges d’herbes médicinales…),
  • Des minéraux et oligoéléments (sels de potassium, plasma marin, bicarbonate de soude),
  • Des huiles végétales (huile d’olive, de tournesol, de sésame).

hydrologie-eau-douche-rectale

Méthodes et bienfaits des douches rectales

Les douches rectales se pratiquent à l’aide d’un kit pour douche, réservoir muni d’un tuyau souple et d’une canule. La préparation est tiédie à 40 degrés puis versée dans le kit qui est suspendu à environ 1m 20 du sol. Il est conseillé de s’allonger confortablement sur le côté ou le dos pour prendre la préparation par voie rectale. Certaines douches rectales s’éliminent instantanément car elles agissent par voie réflexe, d’autres nécessitent de les conserver 5 à 15 minutes pour que les principes actifs puissent agir.

D’une manière générale, la pratique des douches rectales permet d’assainir le milieu intestinal en provoquant l’élimination des résidus stagnants, toxines, cellules mortes et parasites présents dans le côlon depuis parfois des années ! Même avec un transit intestinal régulier, nous n’éliminons pas tout ce qui devrait l’être à chaque selle. Ces résidus vont se kératiniser le long de la paroi intestinale et créer, peu à peu, des foyers microbiens toxiques qui  déséquilibrent la microflore et agressent la muqueuse au point, parfois, de la rendre hyper perméable.

Selon le protocole et les actifs naturels choisis, chaque type de préparation pour douches rectales est adapté à des besoins physiologiques spécifiques.  Elles agissent selon 2 modes d’action : une action à distance par voie réflexe ou bien une réabsorption intestinale des principes actifs dans le réseau sanguin. La quantité totale de liquide prise par voie rectale peut varier selon la méthode choisie. Néanmoins, une douche rectale de 1 litre est souvent suffisante. De plus, cette quantité ne risque pas d’aller perturber la microflore intestinale.  Il est essentiel de comprendre que la douche rectale n’a pas besoin de remonter dans tout le côlon pour nous faire bénéficier de ses bienfaits.

N’hésitons pas à renouer avec cette pratique simple et efficace de détoxication et de régénération de l’organisme. Intégrer la pratique des douches rectales à notre hygiène de vie générale nous permet de renouer avec la sagesse des médecines naturelles qui accordent un grand soin à l’entretien et à la restauration de notre terrain.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

christine-gautier

Christine Gautier
Naturopathe et Responsable scientifique de l’Institut Xantis
www.xantis.fr