Partager :

Par Emmanuel Cathala

Découvrez les résultats de l’étude publiée dans The Lancet,
et quel est le régime alimentaire idéal,
aussi bien pour nous que pour la planète.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

1 décès sur 5 dans le monde est lié à une mauvaise alimentation : pour une transformation radicale et profonde de nos habitudes alimentaires

En 2017, 11 millions de décès, soit un décès sur cinq dans le monde, étaient associés à une mauvaise alimentation, remonte une étude parue début avril 2019 dans The Lancet.

Ces travaux sont d’une ampleur inégalée. De 1990 à 2017, les chercheurs et auteurs de cette étude ont évalué la consommation des principaux aliments et nutriments dans 195 pays, chez les adultes âgés de 25 ans ou plus, et ont quantifié l’impact d’une mauvaise alimentation sur la mortalité et les maladies dues à des pathologies non transmissibles (notamment les cancers, les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2).

“Cette étude confirme ce que beaucoup pensent depuis plusieurs années, à savoir qu’une mauvaise alimentation est responsable de plus de décès que tout autre facteur de risque dans le monde […] et qu’un faible apport en aliments sains constitue le facteur le plus important de risque alimentaires. […] Cette étude souligne également la nécessité d’interventions globales pour promouvoir la production, la distribution et la consommation d’aliments sains à l’échelle mondiale.” explique le Dr Christopher Murray, directeur de l’Institute for Health Metrics and Evaluation, University of Washington, États-Unis.

(Re)lisez notre précédent article : 4 bonnes raisons de manger biologique

Le régime alimentaire idéal, bon aussi bien pour l’homme que pour la planète

« Les régimes alimentaires actuels poussent la Terre au-delà de ses limites et sont source de maladies : ils sont une menace à la fois pour les personnes et pour la planète » – Chercheurs The Lancet

Cette étude menée sur 27 ans s’inscrit dans la continuité d’une autre étude publiée début 2019, toujours dans The Lancet, quant au régime alimentaire idéal. Ce régime serait aussi bon pour nous que pour la planète.

Pour une révolution agricole mondiale : en plus de nourrir sainement dix milliards d’êtres humains d’ici à 2050, ces habitudes alimentaires idéales permettraient également de prendre soin de la planète. La production alimentaire mondiale actuelle menace en effet la stabilité de nos écosystèmes.

« La transformation vers une alimentation saine d’ici 2050 nécessitera d’importants changements dans nos régimes alimentaires. La consommation mondiale de fruits, légumes, noix et légumineuses devra doubler et la consommation d’aliments tels que la viande rouge et le sucre devra être réduite de plus de 50%. Une alimentation riche en plantes et contenant moins d’aliments d’origine animale confère de nombreux avantages à la fois pour la santé et pour l’environnement. » – Prof. Walter Willett MD Harvard T.H. Chan School of Public Health

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Quel est donc ce régime alimentaire idéal que recommandent les chercheurs de la commission pour une alimentation saine et durable de la revue The Lancet :

Commission pour une alimentation saine et durable de la revue The Lancet

  • Moins de sels, d’aliments sucrés, de matières grasses (notamment la viande rouge, les protéines étant à remplacer par de la volaille, du poisson, des œufs, du laitage de qualité et toute autre source végétale de protéine), d’acides gras trans et de produits transformés
  • Plus de céréales complètes, de fruits (frais et secs), de légumes et légumineuses, de fibres alimentaires, de graines et de noix

Rapport Alimentation Planète Santé

Découvrez en détails le rapport complet sur le régimentaire alimentaire idéal recommandé : Rapport Alimentation Planète Santé – The lancet.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Emmanuel Cathala est l’auteur de cet article

Emmanuel Cathala