Partager :

Publi-rédactionnel sur cette approche non-conventionnelle qui utilise un type de nutriments, les oligo-éléments.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Connaissez-vous l’oligothérapie ?

Découvrez le nouveau site internet pour tout comprendre et savoir sur l’oligothérapie.

L’oligothérapie est autant une médecine ancestrale que d’avenir. Elle reste néanmoins encore méconnue. Le laboratoire des GRANIONS lance le site « L’oligothérapie pour la vie », pour découvrir et comprendre l’oligothérapie.

Un guide complet des oligoéléments
☞ Que sont les oligoéléments ?
☞ Pourquoi sont-ils nécessaires à la vie ?
Des fiches thématiques
☞ Comment lutter contre la fatigue de l’hiver ?
☞ J’anticipe mes allergies
☞ Cuivre, Or, Argent : L’hiver ? Même pas peur !
☞ Les oligoéléments amis de ma peau
☞ Les oligoéléments qui font oublier le stress
Des conseils pratiques, des actus…

Les oligoéléments, indispensables à la vie

Les oligoéléments sont des métaux ou métalloïdes naturellement présents dans l’organisme à l’état de trace(« oligos » voulant dire « peu » en grec). Par opposition aux éléments chimiques majeurs du corps humain (oxygène, carbone, azote, sodium, potassium, chlore…), ils se trouvent le plus souvent en quantité inférieure au mg/kg de poids corporel, de l’ordre de la fraction de mg, le µg.  Leur présence est capitale, puisque sans eux, pas de vie possible, d’où leur qualificatif «d’essentiels »Ils sontindispensables aux signaux hormonaux, aux défenses immunitaires ou au renouvellement de nos tissus.

Tous carencés !
Nos  nouvelles  habitudes  alimentaires  (raffinage  des  produits  détruisant  une  partie  des  oligoéléments, déséquilibres alimentaires, régimes) et l’appauvrissement des sols (cultures intensives, utilisation d’engrais chimiques azotés) sont les premiers responsables de déficiences en oligoéléments. Certains autres facteurs et états physiologiques contribuent à affaiblir nos apports et à augmenter les besoins : grossesse, allaitement, croissance, vieillissement  et abus de médicaments, maladies, stress, pollution…

Des apports insuffisants en oligoéléments peuvent provoquer des anomalies structurelles et physiologiques et des troubles spécifiques qui, par définition, sont prévenus ou guéris par l’apport du ou des éléments impliqués. Si les carences sont relativement peu fréquentes, les déficiences, elles, sont devenues courantes.

Une réponse naturelle aux déficiences nutritionnelles : l’oligothérapie

Les oligoéléments sont des minéraux que l’on trouve dans l’écorce terrestre. Ils étaient présents dès l’origine de la vie à l’état de traces dans la mer originelle, là où les cellules vivantes sont apparues. Après avoir rendu la vie possible, les oligoéléments ont été utilisés au cours des siècles au hasard de leurs bienfaits.
Une médecine ancestrale
Dès l’antiquité et le Moyen-âge, les coupes en argent, les bracelets en cuivre, le soufre, le zinc, l’iode ont été  employés par les Romains, les Égyptiens… pour lutter contre les infections et traiter diverses affections. L’histoire de l’oligothérapie commence véritablement en 1894 lorsque Gabriel Bertrand démontre l’existence de ces minéraux à l’état de traces qu’il baptise oligoéléments . Et c’est seulement dans les années 50 que naît véritablement l’oligothérapie en tant que médecine naturelle visant à prévenir ou soigner par l’administration d’oligoéléments (l’oligothérapie nutritionnelle).
L’oligothérapie aujourd’hui…
L’oligothérapie fait l’objet d’un intérêt croissant tant le potentiel thérapeutique des oligoéléments est grand. Les progrès analytiques ont permis des avancées considérables permettant notamment de mieux décrire leur mode de fonctionnement et leur implication. Et les recherches sont actives pour continuer à percer leurs secrets.

A quoi servent les oligoéléments ?  
Catalyseurs, messagers cellulaires et agents structuraux : les oligoéléments sont essentiels aux fonctions  vitales. 

Les oligoéléments ont des fonctions très variées :

  • Ils sont des cofacteurs d’enzyme (zinc),
  • Ils entrent dans la structure des vitamines (cobalt, molybdène),
  • Ils participent à l’expression des signaux hormonaux (zinc, iode) ou à la défense de l’organisme (fer, zinc, sélénium),
  • Ils ont un rôle structural (zinc, silicium).

Un même oligoélément peut interagir avec plusieurs enzymes qui ont des actions dans des processus biologiques très différents, expliquant pourquoi un oligoélément peut avoir une action thérapeutique ou préventive dans des troubles de natures diverses.

L’absorption des oligoéléments pouvant être gênée par l’alimentation, ils sont mieux absorbés à jeun. Dans le cadre d’une supplémentation nutritionnelle, il est parfois préférable de privilégier les formes unitaires ne contenant qu’un seul oligoélément, ce qui permet d’assurer un apport contrôlé et fiable, et d’éviter de générer par ailleurs des carences.

L’oligothérapie en pratique

Le recours à l’oligothérapie se fait principalement dans les cas suivants :

  • Pour prévenir un déficit ou une carence,
  • Pour compenser un déficit ou une carence,
  • Pour obtenir un effet thérapeutique en complément d’autres recours médicaux, lors de différentes maladies.

Les oligoéléments sont des spécialités pharmaceutiques reconnues et qui bénéficient, pour la majeure partie, d’une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) délivrée par l’ANSM, attestant de leur efficacité et de leur sécurité d’emploi. L’oligothérapie a toute sa place face aux déficiences actuelles croissantes liées à notre mode de vie et à nos dérives alimentaires que la médecine allopathique peine à résoudre. La médecine classique agit sur les symptômes et cherche à pallier les dysfonctionnements des organes. L’oligothérapie s’attèle à rétablir l’équilibre en agissant en amont, sur l’activité de base des cellules et la communication cellulaire, tout en veillant à la régulation hormonale, au métabolisme et aux défenses immunitaires.

L’oligothérapie  s’inscrit  dans  une  démarche  intégrative,  en  complément  de  la  médecine  allopathique  et d’autres médecines complémentaires. De nombreux atouts font de l’oligothérapie une nouvelle médecine des plus avantageuses : c’est une méthode dénuée des effets secondaires, sans contre-indications ni interactions médicamenteuses. Les oligoéléments ne sont pas toxiques aux doses physiologiques. Enfin, c’est une approche 100% naturelle.

Les oligoéléments : un soutien au quotidien 

Les indispensables  

Cuivre, or, argent, magnésium, fer, sélénium… Associés ou seuls, les oligoéléments à avoir dans sa trousse à pharmacie pour garder une santé équilibrée tout au long de l’année et notamment pour bien passer l’hiver.

Bien-être 

Se  sentir  bien,  en  paix  avec  soi-même  et  en  forme  en  toute  saison…  C’est  aussi  éviter  les  carences  en  oligoéléments. Selon votre terrain, certains peuvent vous manquer, magnésium, lithium, manganèse, cuivre, cobalt…

Minceur 

Les oligoéléments  ne  se  cachent  pas  uniquement  dans  les  eaux  minérales !  L’oligoélément  minceur  par excellence, c’est le chrome, indiqué en cas de surpoids, d’obésité, de pulsions sucrées et pour booster un régime amaigrissant. Le magnésium et le trio zinc-nickel-cobalt sont également vos alliés minceur.

Sport 

Gagner en performance, ne pas se blesser, préserver son énergie, bien récupérer… Pour profiter de votre sport à fond, apprenez à choisir vos oligoéléments. Fer, zinc, cuivre, silicium, potassium, sélénium vous aideront à être performant sans vous blesser.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER