Partager :

Par Stéphanie Grosieux

En quoi prendre soin de soi permet-il de mieux prendre soin de la planète ?

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Prendre soin de soi pour prendre soin de la Terre

Ce lundi 22 avril 2019 était consacré à la journée de la Terre, ou comment préserver l’environnement. Ce n’est un – triste – secret pour personne, notre planète Terre souffre… Les ressources naturelles s’épuisent inexorablement à vitesse grand V. Les messages alarmistes se font de plus en plus pressants, pour nous pousser à prendre les mesures nécessaires afin de tenter de sauver la nature. Et par voie de conséquence, la vie, notre vie…

Mais a-t-on le pouvoir individuellement d’inverser la tendance ?

(Re)lisez notre précédent article : Le régime paléolithique

Prendre soin de notre Terre Mère

Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas

Oui, la nature représente la vie… C’est grâce à elle que nous pouvons nous nourrir, nous désaltérer, respirer, évoluer, et bien plus encore. Nous naissons, vivons, mourrons par la nature.

Chaque élément la composant est d’une importance capitale dans le maintien de son fragile équilibre. Du règne végétal au règne animal, en passant par le minéral, tout agit en osmose et en harmonie. Il est évidemment absolument impossible de maintenir la vie sur Terre telle que nous la connaissons actuellement sans cette nature…

Tout comme l’être humain, les animaux, les végétaux, et même les minéraux (formés d’une agglomération de cellules vivantes sur des milliers d’années), la Terre est un organisme vivant. La nature, et tout ce qui la compose, représentent ses organes et la maintiennent en vie. Tout comme nous, elle est composée à environ 70% d’eau. Les arbres sont ses poumons. La terre est sa peau. Le noyau interne est son cœur, la lave est son sang, etc…

Les êtres vivants sont composés, entre autres, de bactéries participant et assurant l’équilibre et la vie de l’organisme hôte (le corps humain serait à 90% bactérien…). Equilibre facilement fragilisé lorsque certaines bactéries se sur-développent et créent alors différents troubles et pathologies, tels que par exemple la candidose. Cette candidose se développe lorsque le candida albicans, naturellement présent dans les intestins, augmente en nombre, au détriment des autres espèces de bactéries de la flore intestinale.

Et peut-être sommes-nous tout simplement les bactéries de la Terre… Lorsque nous vivons en harmonie, en respectant notre hôte, tout va bien. L’homéostasie et la vie sont maintenus. Lorsque nous nous déséquilibrons, notre planète souffre et tombe malade… Et que se passe-t-il lorsqu’un organisme est malade ? Sa force vitale et ses capacités d’auto-guérison le poussent à maintenir la vie, donc à guérir, en utilisant certaines réactions physiologiques telles que, par exemple, une augmentation de la température interne (c’est-à-dire de la fièvre), ou bien encore un afflux de lymphe contenant les cellules immunitaires jusqu’aux lieux infectés, afin d’éliminer les agents pathogènes. Il est aisé de faire le parallèle en observant ce qu’il se passe actuellement sur notre planète, et d’en tirer les conclusions adéquates…

Il est absolument incontestable que des mesures drastiques à l’échelle mondiale doivent être prises pour, idéalement, renverser la vapeur et éviter la catastrophe, ou à minima ralentir la survenue de celle-ci. Mais il est tout aussi évident que nous avons ce pouvoir à l’échelle individuelle.

Oui, prendre soin de soi aura inévitablement un impact positif sur notre hôte qu’est la planète Terre !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Prendre soin de soi, dans notre être holistique tout entier

NOURRISSEZ EN PLEINE CONSCIENCE VOTRE CORPS, VOS ÉNERGIES, VOS ÉMOTIONS, VOTRE MENTAL, VOTRE ÂME ET VOTRE ESPRIT !
SANTE NATURO

Prendre soin de son corps

Prendre soin de notre corps, de notre propre organisme, et donc notre santé, influe sur celle de la Terre. N’oubliez pas, lorsque notre microbiote est déséquilibré, nous tombons malade. Si nous le sommes, notre planète l’est aussi. Nous contribuons à son homéostasie.

Tout comme nos propres cellules vivent, respirent, mangent, rejettent des déchets, nous agissons de la même façon envers cet immense organisme. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! Tout vient de la terre et retourne à la terre. Nous mangeons (idéalement) et buvons ce qui en provient, nos déchets physiologiques retournent à la nature, se recyclent. Puis de nouveau nous mangeons, etc… De même, nous naissons grâce à ce que la nature a apporté à nos parents, et retournons à notre mort à la Terre… Si ce que nous apportons à notre corps n’est pas naturel, ne provient pas de la nature dont nous faisons partie intégrante et qui maintient notre équilibre, surtout la vie, que nous lui fournissons donc des éléments transformés et industriels (par conséquent « non physiologiques »), nous déséquilibrons notre organisme, perdons la santé, et amenons alors ce même déséquilibre au sein de notre hôte. Nous mettons en place un cercle vicieux…

Prendre soin de son corps, de son propre bien-être (par un massage par exemple), même de façon « égoïste », c’est aussi malgré tout prendre soin de la Terre… Lorsque nous décidons de prendre notre santé en main et écoutons réellement notre corps et ses besoins, nous sommes naturellement attirés par des aliments sains, bruts, donc provenant de la nature, et finalement physiologiques, c’est-à-dire parfaitement adaptés à notre organisme et à sa biologie. Nous mettons alors en place un cercle vertueux. Apprenez à écouter votre corps. Il détient absolument toutes les réponses pour maintenir une parfaite santé et un équilibre idéal !

De plus, prendre soin de son corps, c’est aussi par voie de conséquence prendre soin de celui de nos futurs enfants, les futures générations qui participeront elles-mêmes à la santé de la Terre… Tentons alors d’apporter un « renouvellement cellulaire » le plus sain possible !

Si nous n’en ressentons pas encore suffisamment les impacts actuellement dans nos propres vies, faisons-le au moins pour nos enfants et leur avenir.

Si vous ne l’avez pas encore vu, nous pouvons que vous recommander le formidable film documentaire “Demain”, de Mélanie Laurent et Cyril Dion. Comment agir soi permet de prendre soin de la planète ?

Prendre soin de son esprit

Pourquoi prendre soin de notre mental, de nos pensées, peut influer de façon positive sur notre planète ?

Il est aujourd’hui admis que les pensées ont un impact sur la matière. Les travaux de différents scientifiques et chercheurs, tels que le médecin Jacques Benveniste, ou encore Masaru Emoto au sujet de la mémoire de l’eau, peuvent en témoigner. Ainsi, nos pensées agissent directement sur notre propre corps et notre santé, mais elles influent également sur l’extérieur ! Oui, nos pensées et nos intentions influencent la réalité extérieure et favorisent des perspectives toujours plus grandes !

Il suffit d’expérimenter cela grâce au test du riz pour s’en rendre compte et en avoir la conviction. Celui-ci nous démontre à quel point des pensées positives et d’amour peuvent maintenir la vie. A l’inverse des pensées négatives, telles que la haine, qui déstructurent la matière et amènent, dans le cas du riz, le moisissement et la décomposition.

De plus, nos propres pensées participent également à l’inconscient collectif, ou mémoire collective, encore appelé « égrégore ». Lorsque plusieurs personnes émettent la même énergie et intention de pensée, celle-ci crée une « énergie collective » plus grande et plus forte, influant alors davantage sur les pensées et les comportements de chacun de ces individus, mais également sur l’extérieur. Cela est valable pour les intentions les plus honorables, bienveillantes et bénéfiques, mais fonctionne aussi avec les plus néfastes ! Depuis 1998, une expérience parapsychologique (Global Consciousness Project) initiée par l’Université de Princeton aux Etats-Unis, et menée par des ingénieurs et scientifiques, démontre cela à l’échelle mondiale. Notre planète détiendrait donc un « esprit », formé par l’ensemble de nos propres pensées…

Mais plus que les pensées en elles-mêmes, ce sont plutôt les intentions, l’énergie, émises par ces pensées, qui vont agir sur la matière, les individus et la planète. En d’autres termes, les émotions…

Prendre soin de ses émotions

Vous l’aurez compris, nos pensées impactent la matière. Mais ce sont davantage les émotions, l’intensité de l’énergie générée par ces pensées, qui auront une réelle influence.

Le simple fait de penser à votre liste de course n’aura à priori que très peu d’impact (quoique…). Celle-ci sera plutôt considérée comme une pensée neutre. En revanche, lorsque vous nourrissez un projet avec passion, amour et plaisir, vous générez en vous-même, mais également sur l’extérieur, une énergie féconde et positive. Au contraire, des idées guidées par la peur, la colère ou la haine, ne généreront que des énergies délétères, que ce soit pour vous, votre corps et sa santé, mais également pour ce qui vous entoure.

Les pensées neutres et négatives sont guidées par le mental, l’ego, alors que les énergies positives sont guidées par le cœur

Il ne nous reste plus qu’à revenir, en conscience, en notre cœur de lumière et d’amour, pour s’élever et élever nos vibrations. L’amour est la force la plus puissante qui existe, et la seule capable de guérisons extraordinaires. Notre propre guérison, et par extension celle de la nature, et donc de la Terre…

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Stéphanie Grosieux est l’auteur de cet article

naturopathe-montpellier-stephanie-grosieux-visage

www.stephaniegrosieux.com