Partager :

Par Alexia Authenac

Quelles sont les espèces de ginseng ?
Quels sont les bienfaits de cette plante ?
Comment en consommer et quelles précautions prendre ?

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Le ginseng, plante médicinale et adaptogène aux mille vertus

Le ginseng est une petite plante (30 à 45 cm de hauteur) dont on utilise exclusivement ses racines, aux formes anthropomorphes (à forme d’homme, qui est d’ailleurs la traduction de son nom chinois). Le ginseng est une plante capricieuse, pouvant mettre 3 à 5 ans avant de produire une racine que l’on pourra « récolter » et commercialiser à partir seulement de la 7ème année…

La Chine, la Corée, le Canada et les USA sont les plus gros producteurs. Des initiatives françaises émergent, on s’en félicite ! La première ferme de ginseng de France et d’Europe se situe à la périphérie de Toulouse.

La découverte du ginseng date de 3500 ans avant JC. Cette plante fait partie de la pharmacopée de médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 2000 ans.

Mais quelle est cette plante médicinale aux nombreux bienfaits, si renommée en Asie ?

(Re)lisez notre précédent article : Prendre soin de soi pour prendre soin de la Terre

Quelles sont les espèces de cette plante ?

Avant tout, il faut savoir que le ginseng est considéré comme une plante adaptogène. Une plante adaptogène est capable d’aider l’organisme dans sa résistance aux différents stress subis. Elle a une action normalisatrice non spécifique sur plusieurs organes ou fonctions physiologiques et permet ainsi de réguler son stress. Plus clairement, elle va agir là où votre corps en a besoin. Ce côté « couteau-suisse » la rend difficilement cernable pour la communauté scientifique et confère à renforcer son côté mystérieux.

ginseng-coreen-nord-americain

Il existe deux espèces de ginseng : le ginseng coréen (panax ginseng) et le ginseng nord-américain (panax quinquefolius).

Tous deux sont des plantes vivaces forestières, à croissance lente, avec de belles feuilles vertes et des baies rouges. On en consomme les racines et les radicelles. La substance active dans le sang du ginseng sont les ginsénosides (famille de saponines). Le coréen est celui qui en contient le plus, ce qui fait son intérêt par rapport à l’autre espèce.

Les deux contiennent de la vitamine C, B, E, du zinc, du magnésium, … et une foule de micro-nutriments, terriblement intéressants !

On parle aussi de ginseng blanc (ou jaune) et de ginseng rouge. La différence est simple : lorsque qu’il est blanc, il peut être passé à la vapeur après le nettoyage et devient alors rouge, puis est séché. Ce procédé viserait à augmenter son taux en ginsénosides.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Quels sont les bienfaits du ginseng ?

On peut utiliser le ginseng pour de multiples raisons, en voici quelques-unes :

  • retrouver force et vitalité physique
  • apaiser le mental
  • stimuler le système immunitaire
  • préserver la santé des personnes vieillissantes
  • récupérer plus rapidement lors d’une convalescence
  • soutenir les fonctions sexuelles chez l’homme mais aussi chez la femme
  • stimuler la mémoire et la concentration, globalementles performances cognitives
  • améliorer les performances physiques chez les sportifs
  • aider à la perte de poids
  • soulager les symptômes de la ménopause
  • aider à la gestion d’un diabète
  • prévenir le cancer et l’accompagner dans certains cas

Le côté adaptogène du ginseng permet à la plante d’agir là où votre métabolisme en a le plus besoin. N’est-ce pas extraordinaire ?

Tout le monde peut-il en prendre ?

Malgré son côté multi-bienfaits, il existe néanmoins des précautions d’emploi ginseng en vue de se complémenter avec.

Si vous êtes diabétique, hypertendu, enceinte, allaitante, sous psychotropes, sous anticoagulants, sous hypoglycémiants, il vous est vivement déconseillé.

Chez l’enfant, cette plante est aussi à éviter.

Si vous décidez de faire une cure, il vous faut absolument être conseillé par un naturopathe, un pharmacien, un herboriste, toute personne avisée des plantes et de leurs effets.

Cure de ginseng, mode d’emploiferme-de-ginseng

Si vous n’êtes pas dans la liste des cas ci-dessus et que votre professionnel de santé, spécialiste en phytothérapie, vous le conseille, n’hésitez pas à faire une cure de ginseng.

Il sera donc coréen, jaune ou rouge, à votre convenance. Vous le prendrez le matin, pour son côté tonifiant !

Repérez bien sa provenance et sa teneur en ginsénosides (qui doit être supérieure à 16mg par prise de 2ml). Les qualités sont diverses et variées, prenez le temps de choisir. Et pourquoi pas, achetez français !

 

 

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Alexia Authenac est l’auteur de cet article

Alexia Authenac

www.mieuxetrecorpsetesprit.fr