Partager :

Par Marjorie Gobbini

Découvrez les différents régimes qui existent :
origine, types de régime,
expérience personnelle avec conseils et précautions à prendre

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Focus sur les régimes alimentaires

Il y a quelques jours, dans un magasin de journaux, j’ai été stupéfaite par le nombre faramineux de magazines proposant des régimes amaigrissants ! En mettant bien en avant l’objectif “Courbes parfaites avant l’été” ! Je me suis alors interrogée sur l’origine du mot « régime » qui semble avoir pris un réel autre sens à partir du XXème siècle et qui par conséquent en a perdu ses valeurs originelles.

Nous allons donc commencer par parler de l’origine du mot « régime ». Nous verrons ensuite qu’ils sont nombreux et peuvent être classés de différentes manières en fonction de leurx objectifs. Pour finir, je vous ferai part de ma propre expérience de régimes, je vous livrerai quelques précautions et conseils utiles avant de vous lancer dans un régime à corps perdu !

Origines des régimes

Ce qui est intéressant lorsqu’on se penche sur les origines du mot “Régime”, c’est la tournure qu’il a pris aujourd’hui. Les Romains et les Grecs parlaient de “Diaeta” (qui est devenu « diète ») et qui signifie “régime de vie, genre de vie”, en lien avec soi et la modération alimentaire. Ces peuples avaient conscience qu’il était important et nécessaire, pour vivre en bonne santé, de prêter attention à son mode de vie. Ainsi, ils prônaient l’activité physique tout en étant attentif à ce qu’ils mangeaient. Et la clé d’une bonne santé n’empêchait ni gastronomie, ni plaisirs de la table, mais avec modération et parfois frugalité.

Un régime alimentaire est donc à l’origine une manière consciente de se nourrir et d’être dans son quotidien, afin d’entretenir son corps et son esprit.

Au début du XXème siècle, les sciences nous ont permis de découvrir les notions de macro et micro nutriments, ce qui a profondément modifié notre regard sur le corps et l’alimentation.

Ainsi, la notion de calories est mise en avant, surtout auprès du lectorat féminin, afin de  perdre  du poids. C’est précisément là que le régime Weight Watchers entre en scène ! Bien connu de toutes et tous, il conseillait un calcul des calories ingérées au quotidien afin de retrouver ses formes ! Il semblerait qu’il y ait eu beaucoup plus de personnes ayant perdu de l’argent, plutôt que des kilos !

Les types de régime

Ceci nous amène à nous interroger sur les objectifs des divers régimes dont nous entendons parler régulièrement et depuis de longues années.

Cela va faire 15 ans que je suis dans la cuisine et la diététique bio, et lorsque j’ai débuté, j’avoue avoir été assez perturbée par toutes ces manières qu’il y avait de manger. Ce fût difficile pour moi de me trouver, de faire mon identité culinaire. D’autant plus que la diététique m’a toujours paru inséparable de la cuisine. Ce n’est pas parce-qu’on va au restaurant que l’on doit manger n’importe quoi ! J’ai donc testé et avancé pour trouver plus ou moins une manière de manger qui me semble juste. Mais il est vrai qu’au fil des années, ma cuisine et ma propre façon de manger se réajuste régulièrement en fonction de ce que j’observe sur moi-même.

On peut classer les régimes dans plusieurs catégories distinctes :

Les régimes amaigrissants :  l’objectif est ici de perdre du poids, ou de le maintenir, en modifiant totalement, et parfois radicalement, nos habitudes alimentaires. On parle souvent de régime “miracle” ou de régime “à la mode”, que l’on trouve comme je disais dans l’introduction, avant l’été dans les magazines féminins. Ils se basent sur la diminution de certains nutriments, tels que glucides ou lipides, en minimisant ainsi les calories. C’est le cas de Weight Watchers, Ducan, etc…

– Les régimes détox : le but est, comme son nom l’indique, d’effectuer une détoxification de l’organisme. Ce sont des régimes qui sont souvent fait en fin de saison afin de purifier le corps et lui redonner de l’énergie. L’idée est de supprimer une grande part des aliments considérés comme toxiques pour l’organisme. Selon les choix de détox, on peut se fixer sur la suppresion d’une bonne partie des aliments, type produits animaux, céréales, légumineuses, etc…, en gardant fruits, légumes, graines, ou sur la consommation d’un seul aliments (mono-diète), ou alors prise de jus seulement.

Les régimes “Style de vie” : ils peuvent être en lien avec une religion (casher, halal, etc…) ou une éthique comme le végétarien, très souvent en faveur de la cause animale. On ne consomme donc ici aucune chair animale. Si nous voilà prêt(e)s à consommer aucun produits et sous-produits animaux, ce sera un régime végan que nous suivrons. Il y a aussi le régime paléolithique qui prône une alimentation similaire à cette époque, basée sur des protéines animales, graines, huiles, fruits, légumes. On oublie alors toutes les céréales, les légumineuses et les laitages.

Les régimes “médicaux” : ces derniers sont prescrits, ou vivement conseillés, par un médecin au vu d’une problèmatique de santé telle que sans gluten, sans lactose, régime cétogène, diabétique, etc…

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Mon expérience personnelle, mes conseils et précautions à prendre

Depuis quelques années maintenant que j’écris chaque mois un article en lien avec la diététique, nous avons fait un bon tour d’horizon des régimes existants : végétarien, crudivorisme, méditéranéen/crétois, paléolitique, cétogène, alimentation Ayurvédique, chrononutrition, …

Il est assez courant que dans le cadre de l’article rédigé, et afin de le confronter à ma pratique et ma connaissance, je teste le régime en question moi-même ! J’ai donc, en quelques sortes, essayé pour vous !

Voici des retours pour quelques-uns d’entre eux :

  • Chrononutrition : j’ai été séduite par l’idée que notre corps, et ça reste une réalité qu’on retrouve dans un certain nombre de régime ou de conseils naturo, digère et métabolise correctement certains aliments à une certaine heure. J’ai donc commencé à manger un peu de jambon ou des oeufs le matin, du fromage aussi, le sucré vers 16h, le soir léger.

Résultat : j’ai eu du plaisir à manger de cette manière mais j’ai rapidement pris du poids. Peut-être trop de fromage consommé ? Et que ce n’est peut-être pas un ingrédient qui m’est favorable… Difficile de dire, mais en tous cas, il ne me convenait pas.

  • Le régime Paléolithique : on mange comme à cette époque, du produit non transformé. Et cela va bientôt faire 3 mois que j’ai écrit sur le sujet et depuis je suis toujours ce régime-là ! A l’origine, je suis plutôt à tendance végétarienne. Je n’achetais pas de viande, seulement du poisson, et mangeais végétarien à la maison ! Donc sacré changement pour moi, mais fort intéressant. En effet, l’idée est de manger régulièrement des protéines animales (pour ma part, plus axé sur le poisson, les oeufs et de la viande, plutôt maigre 2/3 fois par semaine, le midi), des fruits, des légumes, des oléagineux et donc des huiles non transformées (coco, olive, …).

Résultat : j’ai du plaisir à manger finalement de la viande de cette manière-là. J’ai perdu entre 4 et 5 kilos (que je n’arrivais pas à perdre suite à une opération chirurgicale). Je n’ai plus le ventre gonflé après certains repas, et c’est fort agréable ! J’ai une digestion et un transit souvent parfait. Je me sens bien, avec une bonne énergie durant la journée. Le seul bémol c’est qu’il faut aimer cuisiner et qu’il peut être difficile de trouver de quoi manger chez certains hôtes. A part ça, on trouve facilement dans les restaurants de la viande et un accompagnement légumes.

  • Le régime Ayurvédique : c’est une alimentation que j’ai pu suivre à différents moments de ma vie, sur des périodes plus ou moins longues. C’est assez facile, il est préconisé de manger des aliments en lien avec sa constitution ayurvédique (suite à un diagnostic avec un professionnel). Il est vrai que la constitution Vata, par exemple, est plus simple à nourir car elle peut manger un peu de tout. Les autres sont un peu plus restreints, mais ça reste très abordable comme diète.

Résultat : Chaque fois que je la suis, j’apprécie. Comme j’ai pu vous expliquer dans l’article concernant le sujet, c’est un régime qui me semble assez juste car il est vraiment adapté à chaque individu, en fonction de ses doshas. C’est très rare, voir inexistant, comme façon d’aborder un régime.

  • Le crudivorisme : il semblerait qu’on soit sorti de la vague du cru depuis un certain temps ! J’ai pu essayé ce régime il y a 3 ans, et durant 3 mois. Très facile : on mange tout cru, même la viande si vous souhaitez en manger, mais en règle générale les adeptes sont plutôt végétariens. Selon la saison c’est plus ou moins facile car manger froid en hiver, ça peut être rude ! Vous avez pu voir des recettes de cuisine crues avec de la cuisson, c’est en effet possible mais jusqu’à 42°C (nom d’un restaurant cru à Paris d’ailleurs !).

Résultat : les effets sont particulièrement agréables car on a une sensation très rapide (après quelques jours de détox !) de légèreté intérieure, qui dure tant que vous le suivez ! Cependant, c’est un régime assez monotone, on se lasse au bout d’un moment des grosses salades même si elles sont belles, gourmandes, originales et variées ! J’ai testé pas mal de recettes crues plus complexes (lasagnes, desserts, …), c’est sympa mais cela demande parfois beaucoup trop d’ingrédients, ce qui ne simplifie pas la digestion. Et il ne faut, d’ailleurs pas être sensible au niveau digestif car le cru, même s’il garde toutes ses vitamines et ses minéraux, demande un certain temps de digestion.

Conclusions

Voici donc mon retour d’expériences, fort intéressantes et formatrices je dirais ! Quoi qu’il en soit,

il est très important de savoir que tout régime va forcément vous faire perdre du poids dans les jours et mois qui vont suivre. Mais s’il vous est difficile de le tenir, pour diverses raisons, vous reprendrez très rapidement du poids. Voir bien plus que votre poids de départ…

Il faut aussi être conscient qu’un régime peut être vraiment dangereux pour la santé, soit parce-qu’il est le fruit d’une magouille financière et frauduleuse, soit parce-qu’il est tout simplement pas équilibré ou adapté à la personne.

Par conséquent, dans le cas où vous souhaiteriez faire un régime, prenez le temps de vous documenter, mais aussi de vous interroger sur vos objectifs afin de voir s’il vous convient vraiment ou pas. Enfin, bien choisir son régime, et le faire en conscience, provoquera forcément des effets positifs sur le résultat et sur vous-même.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Marjorie Gobbini est l’auteur de cet article