Partager :

Par Alexia Authenac

Comment utiliser les huiles essentielles chez le cheval ?
Lesquelles choisir selon la qualité et les problèmes de mon cheval ?

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Huiles essentielles et chevaux : l’aromathérapie équine

Parmi les quelques 1.500.000 espèces végétales répertoriées selon les botanistes, seulement 10% sont caractérisées comme « aromatiques », c’est-à-dire qu’elles possèdent des quantités infinitésimales d’essences aromatiques.

Les huiles essentielles sont obtenues par des procédés différents selon les plantes : extraction à la vapeur d’eau, distillation sèche, pression mécanique, etc… Ce sont de véritables petits miracles de Dame Nature car les huiles essentielles ont des propriétés extraordinaires pouvant venir en aide sur des infections, des irritations, des pathologies diverses et variées.

Chez l’humain, leur usage est rentré dans les mœurs, on y pense moins chez nos amis les animaux. Aujourd’hui, je souhaite justement vous en parler, et plus précisément chez le cheval. Elles sont en effet d’une aide très précieuse dans les maux courants que l’on rencontre lorsque l’on est propriétaire de cheval.

(Re)lisez notre précédent article : Focus sur les différents régimes alimentaires

Comment utiliser les huiles essentielles chez le cheval ?

huiles-essentielles-cheval

– Tout d’abord la voie topique, c’est-à-dire la voie cutanée externe, tout ce qui va toucher la peau.

Plus précisément, il s’agit des massages, des compresses, des patches, des bains (je vous imagine en train de vous dire : « faire prendre un bain à mon cheval ? », mais non, on peut aussi immerger qu’une partie comme un pied par exemple;-)).

Pour les massages, il est important de diluer les huiles essentielles dans une huile végétale ou un lait. Par le mouvement de vos mains, vous allez créer une chaleur et les composés actifs vont pénétrer plus facilement dans la peau. Vous allez les activer.

Pour immerger un pied et faire un bain, de la même façon il vous faudra diluer les huiles essentielles dans un dispersant (de huile ou un gel de bain ou un shampooing) car elles sont insolubles dans l’eau et peuvent entrainer de graves brulures pour certaines….

– Ensuite, il y a la voie orale. Ici, je parle d’ingérer des huiles essentielles. Pour cette voie-là, je vous recommande la plus grande prudence car toutes les huiles essentielles ne s’ingèrent pas et peuvent être nocives pour votre cheval. Toutefois, après renseignements pris, si vous souhaitez donner des huiles essentielles à votre cheval, vous lui donnerez quelques gouttes sur un sucre ou un bonbon pour chevaux. Vous pouvez aussi les diluer dans du miel, du lait, du jus de fruits ou encore de l’huile et les incorporer dans sa ration.

– Il est aussi possible de diffuser des huiles essentielles à proximité de votre cheval, ou encore de lui faire inhaler. Il s’agit de la plus vieille méthode d’utilisation des huiles essentielles. Le temps de diffusion ne doit pas excéder 20 minutes. Vérifiez toujours votre choix d’huiles essentielles (allergies, contre-indications), et évitez dans le cas d’un poulain ou d’une jument gestante.

Avoir des huiles essentielles de qualité pour ses chevaux

Comme c’est le cas pour vous, il est important de veiller à acheter des huiles essentielles de qualité pour votre cheval. L’étiquetage doit comporter la dénomination « huile essentielle », complétée par la mention « 100% pure et naturelle », l’appellation botanique de la plante, et éventuellement son identité biochimique (le chémotype : composant chimique aux propriétés différentes), la partie recueillie, et enfin une date optimale d’utilisation. Bien sûr, vous choisirez vos huiles essentielles d’origine biologique pour éviter toute absorption de pesticides.

Pour leur conservation, les huiles essentielles doivent être à l’abri de la lumière et de l’air, c’est pourquoi elles sont vendues dans des flacons de verre teinté. Elles doivent être conservées dans un endroit frais, entre 5 et 35°C maximum. Le flacon doit être étanche pour éviter l’évaporation. Elles peuvent se conserver 5 ans en moyenne, avec un bémol pour les huiles essentielles d’agrumes qui se conservent moins bien.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Quelles huiles essentielles pour les problèmes de mon cheval ?

Côté dermatologique, vous pouvez utiliser le Tea tree, le Cèdre de l’Atlas, l’Ajowan, la Citronnelle, ou encore la Palmarosa. L’huile essentielle de Tea tree est très intéressante car elle est antifongique, bactéricide, stimulante immunitaire, antivirale, décongestionnante veineuse, …

Pour repousser les insectes par exemple, on peut utiliser le Lavandin, la Citronnelle et leCèdre de l’Atlas.

Côté locomotion, on retrouve la Gaulthérie couchée (puissant anti-inflammatoire), le Romarin à camphre, le Laurier noble, le Giroflier. Et côté circulation, je peux citer le Citron, le Genévrier et l’Hélychrise italienne.

Pour apaiser une tendinite, on pourra par exemple mélanger avec un macérât huileux, de l’huile essentielle de Gaulthérie couchée, du Giroflier et du Citron.

Côté voies respiratoires, les huiles essentielles à cibler seront l’Eucalyptus globulus, le Pin sylvestre, l’Epinette noire, l’Origan, la Menthe poivrée, ou encore la Cannelle de Chine.

En mélangeant les huiles essentielles d’Eucalyptus, de Tea tree, de Cannelle de Chine, de Menthe poivrée et de Citron avec de l’alcool dénaturé, vous obtiendrez un assainissant puissant pour l’environnement (à pulvériser dans le box, pendant que votre cheval est au pré ;-))

aromatherapie-chevaux-stress-lavandin

Enfin, côté stress, nous retrouvons les huiles essentielles de Lavandin super, Petit grain bigarade, Mandarine, Basilic tropical, Marjolaine à coquille.

Une préparation anti-stress pour votre cheval peut être une huile de massage pour le chanfrein et le poitrail avec les huiles essentielles de Lavandin, de Petit grain et de Mandarine dans de l’huile végétale.

Ne vous privez pas de la magie des huiles essentielles pour aider votre cheval dans ses problèmes quotidiens. Cependant, je souhaite apporter une mise en garde à l’utilisation des huiles essentielles chez le cheval : ne vous aventurez pas à expérimenter sans vous être documenté auparavant ou avoir pris l’avis d’un spécialiste (naturopathe, aromathérapeute, pharmacien, vétérinaire, …). L’utilisation des huiles essentielles n’est pas neutre, elles sont très puissantes. Parfois, en voulant faire du bien à son animal, on peut lui faire plus de mal que de bien (brulure, irritation, photosensibilisation, …)

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Alexia Authenac est l’auteur de cet article

Alexia Authenac

www.mieuxetrecorpsetesprit.fr