Partager :

Découvrez notre avis sur le déremboursement de l’homéopathie

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Déremboursement de l’homéopathie : notre avis

Avec la décision du gouvernement de dérembourser l’homéopathie, nous voilà exactement dans cette situation décrite par ces 2 citations :
– celle d’Einstein tout d’abord : « Je ne comprends pas, alors forcément cela n’existe pas et j’interdis »,
– celle de Schopenhauer ensuite : « Toute vérité franchit 3 étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Enfin, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence ».
L’ignorance gouverne, les détracteurs et leur dogme matérialiste viennent de mettre à mort sur le bûcher l’homéopathie.
 
N’est-ce pas cela que l’on appelle l’obscurantisme ?
L’attitude de ceux qui s’opposent à la diffusion du savoir, si singulier à l’homéopathie. Elle prend ici 2 formes :
– la méthode d’évaluation tout d’abord (principalement portant sur l’étude double aveugle contre placebo, non adaptée à la médecine douce) : Antoine Demonceaux, médecin généraliste homéopathe : « On ne peut pas évaluer avec les mêmes critères l’homéopathie et un médicament conventionnel. Il y a un problème méthodologique et dogmatique dans ce rapport [rapport de la HAS]. Si d’autres médecines complémentaires sont jugées de cette manière, on ne démontrera pas non plus qu’elles sont efficaces ». Ou ce rapport de l’INSERM de 2014 qui dresse un bilan critique quant à la méthodologie d’évaluation : « Dans quelle mesure doit-on appliquer sans aménagement ce modèle d’évaluation [conventionnel] à des soins développés selon une approche totalement différente (comme c’est le cas de la médecine chinoise) et pour lesquels le modèle économique et conceptuel est radicalement différent de celui du monde industrialisé du médicament ? ».
– le pouvoir guérisseur de l’eau ensuite, fondation même de l’homéopathie, qui ne peut être démontré par les connaissances scientifiques dont nous disposons à ce jour mais pour lesquelles, face à l’évidence des résultats, l’humilité de l’homme serait l’une de ses plus grandes vertus : Masaru Emoto avait ainsi mis en exergue le pouvoir et les mémoires de l’eau.
Que disaient les détracteurs il y a encore seulement quelques décennies sur l’influence de notre état d’esprit et de nos émotions sur l’expression de nos gènes ? Et que disent aujourd’hui les découvertes de l’épigénétique sur ce lien ?…
 
L’homéopathie est attaquée depuis longtemps, comme demain pourraient l’être aussi d’autres approches (acupuncture, mésothérapie, pour ne citer que celles reconnues à ce jour par l’Ordre des Médecins). Elle se remettra encore une fois de telles aberrations.
 
Cette mesure va contre l’avis des trois quarts des français. Même si l’intérêt financier et politique prédomine derrière cette mesure (le désengagement du remboursement par l’assurance maladie, au profit de l’assurance privée ; le lobbys divers, …), les amateurs de l’homéopathie savent parfaitement qu’ils ne trouveront pas dans l’allopathie ce qu’il cherchent. Encore une fois, toujours dans un équilibre et un centre, ici conventionnel/naturel. On ne parle que d’affections courantes du quotidien et de soins de support visant à soulager.
 
Au sein de Santé Naturo, nous continuerons de faire un pont entre ces 2 mondes que certains veulent continuer d’opposer, et non un mur.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER