Partager :

Par Alexia Authenac

Qu’est-ce que la pleine conscience ?
Pourquoi est-elle vitale pour les enfants ?
Comment faire pratiquer la pleine conscience aux enfants ?

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

La pleine conscience et les enfants, l’école de la vie

Qu’est-ce que la pleine conscience ?

La pleine conscience signifie consacrer toute son attention à quelque chose. Cela signifie ralentir pour vraiment remarquer ce que l’on est en train de faire, en prendre conscience.

Être conscient est le contraire de se précipiter ou de faire plusieurs choses à la fois, d’être dans la procrastination. Quand on est attentif, on prend son temps. On se concentre de manière détendue et facile à ce que l’on est en train de faire.

Cette attention calme, cette façon de prêter attention à ce que l’on fait, de prendre son temps, de faire des actions faciles, c’est la pleine conscience.

La pleine conscience, aussi appelée mindfulness, peut se pratiquer de façon statique, mais aussi en mouvement par des pratiques comme le yoga par exemple, la marche consciente, le Nirvana®, etc…

(Re)lisez notre précédent article : Préserver et chouchouter son microbiote intestinal

aider-nos-enfants-avec-la-pleine-conscience

Pourquoi la pleine conscience est-elle vitale pour les enfants ?

Cette pleine conscience, qui est une combinaison d’attention, de centrage et d’être pleinement présent à l’instant, développe des valeurs humaines importantes comme l’empathie, la compassion, l’amour, l’équilibre personnel, ou encore l’harmonie de soi.

Nos enfants sont confrontés à un rythme de vie stressé dès leur plus jeune âge. Nous leur imposons un mode de garde dès leurs premiers mois de vie avec des sommeils interrompus, des changements de lieux intempestifs, des personnes inconnues pour s’occuper d’eux en notre absence, etc… Quant à nous, adultes, nous ne devons pas culpabiliser avec cela, car ainsi va la vie en 2019. Nous avons besoin de ressources pour mettre notre foyer à l’abri. Nous travaillons et pour cela, nous avons besoin de faire garder nos enfants, puis ils vont à l’école dès leur âge de 3 ans. Les enfants naissent dans un monde où les adultes sont stressés et nous leur communiquons alors notre stress (professionnel, familial ou sociétal). Tout va vite, et très fort.

L’école est elle-même une source de stress pour nos enfants. Tout d’abord, « dépêche-toi » dès le matin pour avaler un petit-déjeuner, tel un automate devant des dessins animés dans certaines maisons. Nous sommes là déjà en train de les éloigner de la pleine conscience, ils ne savent même pas la quantité ni le goût de ce qu’ils mangent puisque leur mental est dans le dessin animé et n’est pas à ici et maintenant, à ce qu’ils mangent… « Vite, vite, il faut partir à l’école ! »…

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Avec un rythme unique pour un ensemble d’enfants qui ne sont pas des modèles uniques eux-mêmes… Ceux qui vont être stressés parce que la maîtresse va trop vite, ceux qui râleront parce que cela va trop doucement pour eux. Il y a aussi ceux qui redoutent les contrôles, ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un papa ou une maman pour faire faire les devoirs la veille, ceux qui n’ont pas de copains, ceux qui ont peur de les perdre, etc… Les sources de stress dans la vie des enfants, quel que soit leur âge, sont diverses et variées… Et n’oublions pas le niveau sonore dans la cour ou à la cantine… Pour leur épanouissement, nous leur proposons aussi des activités extrascolaires… Ils vont ainsi grandir comme çà ; vite, vite… !

Les écrans (télévision, tablettes et smartphones) sont venus se greffer sournoisement dans notre vie et sortent nos enfants de la pleine conscience au quotidien. Ils ne profitent plus de la nature, des moments passés entre copains. Si vous regardez un groupe de jeunes dans la rue, ils sont assis ensemble mais ont tous le nez dans leur smartphone et ne se parlent pas. Ils auront beau être assis dans un parc avec des arbres centenaires, des petits écureuils autour d’eux, l’odeur des châtaigniers, etc…, tout ceci ne leur est plus accessible puisqu’ils ne sont pas (plus) ICI et MAINTENANT.

La pleine conscience va aider nos enfants à revenir au calme, à ici et maintenant, à se poser, à trouver les outils qui les aideront à ne pas se laisser embarquer par leur stress, leurs angoisses, leurs ruminations mentales et toxiques.

“Si la méditation était enseignée à tous les enfants âgés de 8 ans sur la terre, nous ferions disparaître la violence du monde en une génération” -Le Dalaï-Lama

la-pleine-conscience-et-les-enfants-l-ecole-de-la-vie-2

Comment faire pratiquer la pleine conscience aux enfants ?

On peut déjà leur expliquer l’intérêt d’être à ici et maintenant. Dès 4 ans, ils sont capables de comprendre ce que l’on veut leur faire passer. Les enfants sont toujours à l’écoute lorsqu’on leur dit qu’il existe telles ou telles choses pour aller bien, être en bonne santé, faire sauter ses peurs et ses angoisses. Je le vérifie tous les jours dans mes séances.

Ensuite, tout dépend de l’enfant et de son âge bien entendu. Pour les plus petits, on peut proposer par exemple d’observer la nature, de mobiliser leurs cinq sens, de leur faire décrire par la suite. On peut aussi les amener à la pleine conscience par le coloriage des mandalas. Le coloriage est une belle activité de centrage, facile à mettre en œuvre.

A tous les âges, on peut proposer de pratiquer des postures simples de yoga, leur demander de se concentrer sur leurs sensations corporelles, leurs ressentis émotionnels, poser leur attention sur leur respiration. On peut aussi leur proposer différentes façons de respirer, cela deviendra des outils qu’ils pourront pratiquer seuls quand ils en éprouveront le besoin : se calmer, redescendre après une dispute, faire taire les angoisses au moment d’aller au lit, etc…

Dès le plus jeune âge, on peut les amener à méditer. La méditation est accessible à tout le monde et pas seulement aux adultes en recherche de mieux-être. Encore une fois, il suffit d’adapter les pratiques en fonction de l’âge.

Ce qui compte c’est de prendre le temps de les initier et de créer la récurrence pour qu’ils en retirent un bienfait.

La pleine conscience est un outil fabuleux de bien-être pour tout le monde sur cette Terre. Plus tôt nous apprendrons à nos enfants les ressources pour gérer leur stress, plus tôt ils seront des enfants puis des adultes épanouis. Ils auront grandi avec des moments à eux, des moments de calme, des moments qui permettront aussi à leur corps physique de se calmer, de s’oxygéner, de fonctionner correctement. Ceci est aussi une belle prévention pour la santé du corps et de l’esprit. Cela doit faire partie de notre éducation, de ce que nous transmettons.

aider-nos-enfants-avec-la-pleine-conscience-2

Allez, Parents que vous êtes, même si vous n’êtes pas encore dans la pleine conscience, lancez-vous ! Il existe également des stages de pleine conscience pour les enfants, n’hésitez pas à vous renseigner autour de vous !

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Alexia Authenac est l’auteur de cet article

Alexia Authenac

www.mieuxetrecorpsetesprit.fr