Partager :

Par Alexia Authenac

Découvrez notre top sélection des huiles essentielles de l’hiver.
Préparez-vous à passer un hiver serein !

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Huiles essentielles de l’hiver : la boite à outil naturelle

L’hiver approche. Avec lui, son lot de misères pour quelqu’uns d’entre vous. Les douleurs articulaires peuvent se réveiller, les virus peuvent se faire une place dans votre corps, etc…

Autant de réjouissances que l’on peut contrer avec nos amies les huiles essentielles ! Découvrez notre boite à outils magique pour passer un hiver serein grâce aux huiles essentielles.

Re.lisez notre précédent article : La médiation animale

Depuis la nuit des temps…

… l’utilisation des fumigations aromatiques est utilisée !

On retrouve des traces de cette utilisation jusque dans l’Antiquité. Au Moyen-Âge ensuite, on brulait par exemple du pin pour éloigner le diable. On sait aussi que les parfumeurs de l’époque étaient rarement malades. On retrouve des témoignages un peu partout dans le Monde de ces utilisations : Inde, Chine, Grèce, etc…

C’est vraiment à partir du XIXème siècle que les principes actifs des plantes seront isolés et utiliser de façon spécifique. De nos jours, partout sauf en Occident, l’aromathérapie et la phytothérapie tiennent une place importante dans la médecine traditionnelle.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Ma top sélection des huiles essentielles hivernales

Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

Cette huile essentielle vient lutter contre toutes les infections respiratoires, et plus particulièrement sur la sphère ORL. Elle a des propriétés expectorantes, antitussives, antivirales et antibactériennes.

Elle joue également le rôle de stimulant immunitaire et va permettre par exemple de combattre la grippe, tout autant que d’autres infections virales du type herpès. On peut la diffuser en prévention, même en présence de jeunes enfants.

Vous pourriez aussi aimer lire : Préparer son corps à l’hiver

Ravintsara (Cinnamomun camphora)

Première précision, il ne faut pas la confondre avec Ravensare Aromatica qui ne possède pas du tout les mêmes caractéristiques thérapeutiques sur la sphère respiratoire.

Cette huile essentielle est un extraordinaire antiviral. Elle reste encoure aujourd’hui sous utilisée au regard de ses bénéfices.

Elle peut être utilisée chez les enfants et est très maniable. C’est d’ailleurs l’huile essentielle la plus efficace pour lutter contre les virus. Elle est si bien tolérée par les enfants qu’elle peut être diffusée ou mise sur un mouchoir pour prévenir les maladies ORL, ou encore mise sur l’oreiller. S’il y a plusieurs enfants dans la famille, on évitera aussi les contaminations multiples.

Ses propriétés sont diverses : antiviral, antiseptique, expectorant, elle accélère le rétablissement lorsque la maladie est déjà là.

Lavande vraie (Lavandula officinalis ou angustifolia ou vera)

huile-essentielle-lavande

Cette huile essentielle est en quelque sorte un couteau suisse. Elle a des propriétés antiseptiques et antibactériennes, tout en étant capable de désinfecter en profondeur le système respiratoire. Elle a également la possibilité de modifier les sécrétions bronchiques et facilite ainsi l’évacuation des mucosités.

On lui connait aussi une capacité à calmer les nerfs ou les angoisses dues à l’arrivée de la froidure par exemple, ou encore à cause de la réduction de l’ensoleillement. Elle aide aux cicatrisations diverses et variées. Elle a aussi la capacité de détruire les vers intestinaux et les parasites.

Vous l’aurez compris, cette huile essentielle est à avoir de toute urgence dans votre trousse à pharmacie !

Je pourrais vous en citer bien d’autres comme par exemple la gaulthérie couchée qui va venir calmer les douleurs articulaires dues à l’humidité et au froid. Ou encore la citronnelle de Java dans les rhumatismes. La liste pourrait facilement s’allonger…

Recommandations concernant l’utilisation des huiles essentielles

Si vous décidez d’utiliser les huiles essentielles, soyez vigilants sur leur qualité. Une bonne huile essentielle doit être botaniquement et biochimiquement définie (avec son nom latin précisé), et idéalement d’origine biologique. Si ce n’est pas de qualité biologique, contrôlez leur provenance, mode de récolte/cueillette, zone de culture, etc…

Si la qualité est primordiale, la voie d’utilisation l’est tout autant. Faites bien attention, par exemple, toutes les huiles essentielles ne se diffusent pas ou encore ne se mangent pas…

Rapprochez-vous d’un professionnel compétent, votre naturopathe, votre pharmacien, ou encore votre médecin à orientation naturelle, pour des instructions précises.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Alexia Authenac est l’auteur de cet article

Alexia Authenac

www.mieuxetrecorpsetesprit.fr