Partager :

Par Alexandra Portail

Découvrez nos 3 conseils naturopathie pour passer un Noël serein,
dans l’harmonie, la gourmandise et la joie

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

 

Noël en toute sérénité avec la naturopathie

Tous les ans, la période de Noël amène excitation, mais aussi parfois anxiété. J’entends souvent : “Je vais encore prendre du poids que je ne pourrai pas perdre”, “Je vais avoir mal au ventre pendant 3 semaines”, “Je vais être fatigué(e)”, etc… Ces fêtes de fin d’année ne devraient être que bonheur, et non angoisse.

Voici mes conseils pour vivre des fêtes de fin d’année placées sous le signe de l’harmonie, de la gourmandise et de la joie.

Conseil n°1 : avant le Jour J, on prépare  son système digestif en douceur

On ne crie pas famine

Il n’est pas nécessaire de sauter des repas avant le jour J. Le risque est plutôt d’engendrer le processus de stockage car votre corps va penser que vous vivez une période de famine (réflexe naturel). Si vous n’avez pas faim, ne mangez pas. Mais si vous avez faim, ne vous retenez pas. L’autre risque est de vous ruer sur tout, et notamment sur des aliments très sucrés.

La monodiète

Alléger son système digestif avec la monodiète. Il n’est pas question de priver son corps sans le nourrir, mais de ne pas le surcharger. La monodiète est très utile. Vous ne mangez qu’un seul aliment lors de vos repas et à votre faim (riz, pommes de terre bio, pommes). Vous pouvez faire cette monodiète sur un repas, une journée, voire une semaine. Ou faire 2 jours par semaine, par exemple. En ne consommant quʼun seul type dʼaliment pendant quelques jours, le système digestif se repose en sʼadaptant à la digestion dʼun seul aliment (seulement quelques enzymes utilisées, notamment). Le foie voit également son travail limité.

La monodiète de soupes ou de jus de légumes peut être également envisagée.

Conseil n°2 : le  Jour J, on profite avec plaisir et raison

L’unique chose à retenir le jour J, c’est de profiter pleinement et en pleine conscience de tous ces beaux et bons moments qui vous attendent.

Si vous avez aidé votre corps en amont, et si vous l’aidez à la suite des fêtes en suivant les petits conseils qui vont suivre, il n’y a pas de raison de vous frustrer pendant. Sinon, à quoi bon avoir fait tout ce travail ?

Les fêtes de fin d’année n’arrivent qu’une seule fois dans l’année et elles apportent bonheur, compassion, joie, amour. Toutes ces belles émotions qui nous font vivre, qui nous motivent et qui nous font aller de l’avant.

Si vous abordez le jour J avec des craintes, des peurs ou encore des angoisses, vous allez digérer très difficilement votre repas. Dommage, non ?

Dernière chose : écoutez vous ! Mangez lentement, mastiquez avec conscience, et ainsi vous entendrez plus facilement votre sensation de satiété. Si elle est là, ralentissez pour ne pas vous sur-alimenter de trop ce qui pourra engendrer une difficulté à digérer.

Alors, on profite pleinement et tout ira bien !

Conseil n°3 : après le Jour J, on restaure notre système digestif

Après avoir bien profité de toute cette abondance de bons aliments et de toute cet amour partagé, il n’est pas question de se mettre au régime et de commencer la nouvelle année avec de la frustration !

Voici quelques conseils simples qui vont vous permettre de restaurer en douceur votre système digestif et de retrouver de l’énergie nécessaire pour dévorer cette nouvelle année à pleines dents !

On boost et on soutient notre foie

Plusieurs plantes sont très bénéfiques pour détoxifier le foie :

– La sauge en infusion : elle aide la vésicule biliaire dans la digestion des graisses. A infuser 5 minutes dans de l’eau chaude et à consommer jusqu’à 3 tasses par jour pendant une semaine.

– L’artichaut en infusion ou en gélule : c’est l’allié par excellence de la digestion car il stimule la sécrétion de bile par le foie. Une cure d’artichaut en infusion, 1 à 3 tasses par jour pendant 1 semaine. Vous pouvez même le manger et vous faire un artichaut au dîner pendant 3 jours ! Cela fonctionne de la même manière.

Ces aliments “médicaments”, que l’on nomme alicaments, sont intéressants à intégrer dans notre alimentation quotidienne. On va miser sur des aliments riches en oméga 3, anti-inflammatoires, qui vont limiter les douleurs intestinales, et certaines “gueules de bois”.

– Les graines de chia : à condition de les faire tremper quelques minutes à quelques heures dans un liquide (eau ou lait), pour une meilleure assimilation.

– Les graines de lin : à condition de les moudre fraîchement et de les consommer directement pour éviter que les oméga 3 ne s’oxydent.

– L’huile de lin ou l’huile de noix : à condition de les conserver au réfrigérateur et de ne pas les utiliser pour la cuisson de vos aliments. Mettre un filet d’huile sur vos crudités, tous les jours.

– Les noix : une poignée de noix à consommer tous les jours, seules ou dans un porridge, ou dans une salade.

– Le combo “curcuma + poivre” : la curcumine contenue dans le curcuma est un puissant anti-inflammatoire, à condition qu’elle soit associée à une petite pincée de poivre. A mettre dans vos plats chauds ou vous pouvez vous concocter un lait d’or.

On draine les déchets

Pour aider à drainer les toxines, on va également miser sur :

– Le brocolis : il est riche en anti-oxdyants qui éliminent les déchets en surplus. A consommer à la vapeur pour préserver tous ses bienfaits.

– Le thé vert : il est aussi très riche en anti-oxydant mais également excitant. A consommer plutôt le matin et pas après 15h, 1 à 3 tasses par jour.

– Le pissenlit en infusion : avec son effet diurétique, cette plante est reconnue pour lutter contre les troubles digestifs. Utilisez 4 à 10 grammes maximum de feuilles dans 150 ml d’eau, jusqu’à trois fois par jour pendant 1 à 2 semaines maximum. Attention, ne pas utiliser cette plante en cas de calculs biliaires.

On stimule le transit

Après avoir drainé, il faut évacuer tous ces déchets de notre organisme. Pour aider notre transit devenu parfois paresseux avec les éventuels repas déséquilibrés, il y a plusieurs astuces à garder en tête :

– Boire de l’eau pure : au moins 2L par jour

– Consommer des pruneaux préalablement trempés riches en fibres. Environ 2 à 3 par jour au petit-déjeuner

– Le psyllium : une racine qui s’agglomère dans les intestins en présence des liquides et qui permet de mieux évacuer les selles.

– Opter pour une alimentation riches en fruits et légumes de saison pour faire le plein de fibres.

– Faire une activité physique régulière pour stimuler les intestins : marche, natation ou encore du yoga avec des mouvements de torsion.

Vous voilà enfin prêt.e pour vivre pleinement vos fêtes de Noël, en toute sérénité ! Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année…

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Alexandra Portail est l’auteur de cet article

alexandra-portail-naturopathe

https://hygiene2vie.fr/