Partager :

Par Alexia Authenac

Qu’est-ce que la mastication et qu’est-ce qu’une bonne mastication ?
Quels conseils pour améliorer ma mastication et manger plus lentement ?
Quel lien avec la prise de poids ?

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Manger lentement : les enjeux d’une mastication efficace

Dans notre vie contemporaine, tout va très vite et nous cherchons à gagner du temps par tous les moyens, même sur celui des repas…

Les aliments consommés sont ainsi de plus en plus liquides, broyés (smoothies, jus de fruits, …), et de plus en plus mous (hamburgers, sandwiches au pain de mie, …).

Ceci n’est pas sans conséquences pour notre organisme…

Re.lisez notre précédent article : Manger rapide mais sain

mastication-efficace-et-manger-lentement

Qu’est-ce-que la mastication ?

Il s’agit de l’action de broyer les aliments avec les dents (avec l’aide de la langue) pour favoriser leur déglutition et leur digestion. Les aliments sont alors dégradés et transformés pour faciliter l’absorption des nutriments qu’ils contiennent dans l’estomac et les intestins.

La salive joue un rôle fondamental dans la digestion lors de la mastication. Elle vient humidifier les aliments et faire une désinfection en inactivant les bactéries présentes dans cette nourriture. Il est important de laisser le temps de faire cette bactéricidie. Si ce temps n’est pas pris, les bactéries cheminent jusqu’au tube digestif et peuvent troubler l‘équilibre de flore intestinale et provoquer une inflammation métabolique.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

Lien entre prise de poids et mastication

Il a été démontré dans de multiples études cliniques scientifiques que le fait d’avaler trop rapidement la nourriture, sans prendre le temps de mastiquer, favorise la prise de poids et l’obésité. Le cerveau n’a pas le temps de réaliser les quantités ingurgitées et la sensation de satiété ne peut pas opérer. La conséquence directe est donc que vous avalez plus de quantité de nourriture et donc de calories que nécessaire…

Il a été constaté que les personnes qui prennent le temps de mastiquer et de manger lentement, ont un IMC (Indice de Masse Corporelle) situé dans les valeurs santé.

Prendre le temps de manger, c’est prendre le temps de reconnaitre les différentes saveurs des aliments, leur texture, leur quantité. Cela permet de réguler l’appétit.

Il faut 20 minutes pour déclencher la satiété. On comprend alors combien prendre des repas liquides ou semi-liquides, ou consommer des jus de fruits, peut être une source édifiante de prise de poids…

Qu’est-ce qu’une bonne mastication ?

Une bonne mastication peut aider à la perte de poids, au soulagement des troubles digestifs, évitant reflux gastro-oesophagiens, ballonnements, flatulences, maux de ventre…

Avec une bonne mastication, les enzymes digestives ont le temps de faire leur travail, de découper les aliments en toutes petites particules pour qu’ils soient mieux digérés dans les intestins.

Avec une bonne mastication, on réduit la pression exercée sur l’œsophage. On réduit par conséquent les reflux gastro-œsophagiens.

On augmente aussi la production de salive, permettant ainsi une meilleure hygiène buccale et neutralisant certaines bactéries.

Pour une bonne mastication, il est nécessaire de prendre soin de sa dentition (on a d’ailleurs mis en évidence le lien entre la dénutrition des sujets âgés et l’état dentaire).

manger-doucement-et-meilleure-mastifcation

Comment améliorer sa mastication ?

Vous pouvez agir sur deux éléments fondamentaux :

  • Il est important d’être en conscience avec chaque bouchée.
  • Il est tout aussi important de bien prendre le temps de broyer chacune de ces bouchées avant de les avaler (45 à 50 actions masticatoires avant d’avaler, environ 15 secondes par bouchée).

Etre en conscience avec chaque bouchée et prendre le temps de broyer chacune de ces bouchées, 2 éléments principaux pour une meilleure mastication

Posez votre fourchette entre chaque bouchée. Il existe même une fourchette électronique et connectée (HapiFork) pour vous aider à vous améliorer sur votre rythme.

Certains aliments demandent plus d’efforts que d’autres, prenez donc conscience de ce que vous ressentez en bouche, de la transformation de la texture. Et surtout, mastiquez autant que nécessaire. On parle de 45 à 50 actions masticatoires avant d’avaler.

Tenez bon pour faire progresser votre mastication. Il suffit de 8 semaines d’efforts pour reprogrammer votre cerveau à une belle action masticatoire. Ce n’est pas si long dans une vie pour être en bonne santé…

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Alexia Authenac est l’auteur de cet article

Alexia Authenac

www.mieuxetrecorpsetesprit.fr