Partager :

Interview réalisée par Marion Mourrin

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

L’eau, c’est la vie

L’eau et la naturopathie

A la naissance, l’eau représente 78 % de la masse de notre corps. Plus nous prenons de l’âge, plus ce taux diminue. Près de 60 % du corps humain d’un homme adulte est constitué d’eau, ce qui correspond à peu près à 42 litres d’eau chez une personne de 70 kg. Chez les femmes, en raison de la proportion plus importante des tissus adi- peux, ce taux est de 55 %.

Chaque jour, le corps humain élimine 2,4 litres d’eau à tra- vers la respiration, la sueur, l’urine… Il faut donc remplacer ce volume d’eau par les boissons et l’alimentation pour maintenir un bon taux d’hydratation.

La naturopathie recommande de choisir une eau faible- ment minéralisée pour bien s’hydrater. En effet, nous n’avons pas la capacité d’assimiler les minéraux présents dans l’eau, à moins qu’ils ne soient chélatés, c’est à dire associés à un acide aminé.

Re.lisez notre précédent article : La naturopathie pour les enfants, à quoi ça sert ?

Les minéraux de l’eau minérale ne sont pas chélatés ; ils sont donc rejetés par les urines et n’ont donc qu’un effet désintoxiquant, et non minéralisant. Boire une eau trop minéralisée peut donc s’avérer problématique car les minéraux fatiguent les reins, en plus d’encrasser les articulations. On préconise par ailleurs de consommer des fruits et légumes riches en minéraux, qui eux ont l’avantage d’être assimilables par notre corps.

Les travaux de la physique quantique nous informent que la molécule d’eau est porteuse d’une information. Peut-être connaissez-vous les travaux du Dr. Emoto qui a photographié des molécules d’eau et a pu mettre en évidence qu’en fonction de l’intention qu’on lui avait donnée, la cristallisation était plus ou moins précise. C’est ainsi que l’on peut voir que plus une intention est positive, plus les cristaux sont bien définis et géométriques.

Le docteur Benveniste et le professeur Montagnier ont également fait des recherches concernant l’eau : leurs travaux, eux aussi, mettent en évidence que l’eau a une mémoire.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA REVUE

De nouveaux dispositifs autour de l’eau pour un quotidien plus sain

En relation avec ces bienfaits de l’eau, découvrons une société qui fournit un dispositif d’osmose inversé et de dynamisation de l’eau, Eaurélia. Elle propose des solutions accessibles et faciles à mettre en place pour filtrer son eau de boisson et ainsi boire une eau optimale pour tout le fonctionnement de notre corps.

Jan Vansinte, à la base de la naissance d’Eaurélia, nous présente plus en détails ce dispositif innovant et aux multiples bienfaits.

osmodyn

Bonjour, pouvez-vous présenter les fonctions de l’Osmodyn ?

Osmodyn est un dispositif de filtration de l’eau par l’osmose inversé et la dynamisation de l’eau. Cela permet de filtrer son eau de boisson et ainsi boire une eau optimale pour tout le fonctionnement de notre corps.

Découvrez le dispositif Osmodyn sur http://www.eaurelia.com/

Pour obtenir une eau optimale, il y a 4 grandes étapes dans le processus :

  1. La dépollution totale grâce à l’osmose inverse, c’est le seul procédé scientifique accessible au grand public qui permet d’épurer l’eau de tous les contaminants, virus, minéraux inorganiques, arômes, nitrates, résidus médicamenteux, fluor Il en ressort une eau absolument pure.
  2. Le procédé de dynamisation de nos osmoseus est une pièce mécanique unique au monde et brevetée. Un double vortex inversé en or, cuivre et argent qui reproduit le déplacement naturel des liquides dans la Cela permet de redonner à l’eau ses qualités originelles d’une eau qui jaillit du griffon. En bref, de tout réorganiser dans la molécule d’eau. Notez également que la créatrice des machines OSMODYN, Fabienne BARRIER, est bio-electronicienne certifiée, ce qui ajoute de la valeur à celle-ci.
  3. La reminéralisation grâce à la noix de coco 100% végétale, 100% biodisponible et assimilable. La minéralisation doit être légère dans l’eau que nous buvons car les minéraux ne servent qu’à structurer la molécule d’eau et lui redonner une consistance.
  4. L’eau doit répondre à certains critères scientifiques basés sur la Bioélectronique de Vincent (BEV), qui détermine la qualité d’une solution aqueuse au moyen du PH, du potentiel Rédox et de la résistivi- té. La BEV préconise d’être attentif à son terrain, car lorsqu’il est optimal, nous sommes en bien meilleure santé.

Quelle sont les propriétés de l’eau obtenue ?

L’eau qui sort est minéralisée de 15 à 50 mg/ litre. L’Osmodyn est fourni avec un mesurateur de particules par million qui permet d’évaluer le degré de minéralité de l’eau.

La BEV conseille entre 20mg/L et 120mg/L alors que l’eau du réseau peut atteindre 400mg/L de minéraux non assimilables tandis que dans les bouteilles d’eau, ce taux peut monter à 2500mg/L, ce qui est beaucoup trop et néfaste pour la santé.

Qu’est-ce qui vous a amené à vous intéresser à l’eau ?

J’ai eu l’occasion d’assister à une conférence sur l’eau donnée par Marc Henry, un expert des plus pointus concernant l’étude de l’eau au niveau de la chimie, la biologie et de la physique quantique. J’ai été fasciné par ses explications sur l’importance de dynamiser son eau et de boire une eau dont les minéraux sont bio-assimilables par l’organisme. Il faut rappeler que les cellules de notre corps sont composées (en nombre) de 99% de molécules d’eau.

Quel a été le déclic ?

Je suis un ancien trader repenti, un éveilleur de consciences aussi via Youtube et j’ai encore aujourd’hui une activité dans la finance éthique.

Je me suis basé sur les travaux de Marc Henry et j’ai alors appris que les êtres autotrophes – les plantes et algues – peuvent assimiler les minéraux provenant des roches présentes dans l’eau.

Les humains sont par contre hétérotrophes, c’est à dire qu’ils ne peuvent pas assimiler les minéraux tels quels. Cela signifie que nous ne pouvons pas assimiler les minéraux qui sont contenus dans les eaux minérales : comme ils ne servent à rien, le corps doit les éliminer, ce qui demande un travail conséquent pour les reins et les articulations qui peuvent être pollués par ces minéraux inassimilables.

Depuis 2 ans je gère Eaurélia, j’ai rassemblé pour cela une équipe pluridisciplinaire de 4 personnes passionnées elles aussi par le domaine de l’eau.

Comment se fait l’installation ?

L’installation est très simple, il suffit de démonter un robinet, de mettre une dérivation à l’eau froide. La machine est dans une caisse en-dessous de l’évier. Il y a ensuite 3 branchements à effectuer. Un tutoriel, un service de suivi par téléphone et mail précisent chaque étape.

Tout est logique et très facile. En moins d’une heure, vous pouvez boire de l’eau osmosée et dynamisée chez vous.

Une fois la machine installée, quel entretien cela nécessite-t-il ?

Les filtres sont à changer une fois par an et les membranes à osmose inverse une fois tous les 3 ans. Ce qui veut dire que tous les 3 ans, la machine est comme neuve.

Existe-t-il des solutions pour les personnes qui se dé- placent souvent ?

En effet, d’une part, il est possible de transporter l’Osmodyn si vous partez en vacances ou si vous déménagez.

Nous proposons également une solution pour le quotidien avec la gourde OKO  qui filtre instantanément l’eau.  Il s’agit d’une technique mise eau point par la NASA pour l’ISS pour recycler les eaux usées. Je l’ai personnelle- ment testée avec de l’eau des rivières, des lacs ou encore, avec de l’eau croupie, et on obtient directement une eau purifiée, dépolluée et à nouveau agréable au goût ! Plus d’infos : www.okoeurope.com.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER